A Week Away : une romance teen musicale bien mièvre

Parmi les nouveautés de la semaine sur Netflix, figure « A Week Away« , une comédie musicale adolescente réalisée par Roman White, et basée sur la foi chrétienne.

Will (Kevin Quinn) est un adolescent qui enchaîne les larcins. Le dernier en date lui laisse le choix de choisir entre la prison ou la colonie de vacances, les fameux « Summer Camps » américains. Choisissant la seconde option, l’ado va cacher son statut de délinquant récidiviste à ses nouveaux amis, avant de découvrir qu’un nouveau départ est possible pour lui, et tout cela grâce à l’amour de Dieu…

Car oui, A Week Away appartient au genre assez répandu aux Etats-Unis des films chrétiens ou évangéliques. Par conséquent, toutes les chansons reprises dans cette comédie musicale appartiennent au répertoire de la musique chrétienne contemporaine américaine. Le Seigneur est présent au détour de chaque phrase et dans tous les esprits des participants : le mensonge est un péché et la Vie Eternelle existe bel et bien. Les allergiques à ce type de films sont donc prévenus.

Côté religieux mis à part, A Week Away est loin d’être une réussite. Les chorégraphies sont plutôt banales, et le scénario aussi fin qu’une hostie. Le Bon Dieu n’est pas franchement la tasse de thé de Will, l’accusant même de l’avoir laissé là, seul à la mort de ses parents. Mais puisque les miracles existent, l’ado a problème va se trouver un ami, une figure paternelle en la personne du propriétaire, et la jolie Avery (Bailee Madison) va lui montrer le chemin de la rédemption. Seul point positif (car il faut bien en trouver un !), puisque nous sommes ici en présence de bons chrétiens, point de fiesta endiablée avec alcool, drogue et sexe, ingrédients quasi incontournables de toute série adolescente ! Ici, on se contentera des activités du camp, de la balle au prisonnier en passant par la partie de paintball, prétextes aux chansons chorégraphiées.

En résumé, à moins d’être adolescent, d’avoir un crush sur Kevin Quinn ou Bailee Madison, et/ou d’être porté sur la foi chrétienne, A Week Away ne possède guère d’arguments pour convaincre. Une romance teen musicale qui, au final, flirte avec la mièvrerie.

A Week Away, disponible sur Netflix le 26 mars.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 + 16 =