Le Secret de la famille Greco : une mini-série inspirée d’une histoire vraie

Parmi les nouveautés de la semaine sur Netflix, la mini-série mexicaine « Le Secret de la famille Greco » nous plonge dans une sombre affaire de kidnapping familial, inspirée d’une histoire vraie.

Mexique, 1982. Les Greco forment une famille en apparence normale. Mais quand les difficultés financières surgissent, Aquiles Greco, le patriarche du clan, ne compte pas abandonner son train de vie élevé. Avec l’aide de deux acolytes sortis de prison et de ses deux fils, ils enlèvent de jeunes gens riches, et demandent une rançon. Une fois celle-ci versée, les victimes sont éliminées.

Cette sombre histoire se focalise principalement sur deux personnages. Aquiles, le père et son fils Andrés. Le premier est un fervent catholique…et un psychopathe né. Autoritaire, personne dans la famille ou dans son entourage ne le contredit. C’est ainsi qu’Andrés, joueur de polo plein d’avenir, se laisse embarquer dans l’entreprise criminelle. C’est de son point de vue que l’histoire nous est contée, tout au long des neuf épisodes de la série. Sa détestation du père, ses remords à vivre une double vie, mais aussi un certain attrait pour les basses besognes auxquelles il a participé.

Nous n’en dirons pas plus sur le contenu de l’intrigue, si ce n’est que tout va, petit à petit, partir en vrille. Passées les premières minutes peu engageantes, où le père semble être la caricature d’un mafieux intraitable, on se laisse rapidement embarquer dans le quotidien criminel des Greco. Si les deux fils participent aux plans du père, les femmes en revanche ignorent tout. L’épouse et les deux filles vivent, sans le savoir, sous le même toit que des victimes séquestrées. Notons à ce sujet, l’invraisemblance de voir une victime retenue dans la salle de bains (non fermée) à l’étage, sans que personne n’y pénètre…

Malgré quelques longueurs, « Le Secret de la famille Greco » s’articule comme un thriller, où tout peut basculer en un instant. On reprochera une photographie plutôt laide, mais surtout un dénouement un peu trop vite expédié. Le final aurait vraiment mérité un développement plus poussé qu’une succession de faits présentés les uns après les autres.

Enfin, sachez que l’histoire vraie dont s’inspire la mini-série est celle du « Clan Puccio ». Les faits se sont déroulés en Argentine (et non au Mexique), et bien sûr certains détails ont été modifiés pour la fiction. L’affaire argentine a d’ailleurs été relatée en 2015 dans la série « Historia de un clan« .

« Le Secret de la famille Greco« , mini-série créée par Sebastián Ortega. Disponible sur Netflix. Avec Fernando Colunga, Manuel Masalva, Luis Machín, Rafael Ferro, Lisa Owen, Roberta Damián, Paula Reca, Alejandro de Hoyos, Samantha Siqueiros, et Antonio de la Vega.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 21 =