Teenage Bounty Hunters : nouvelle pépite Netflix à ne pas louper

Après une bande-annonce très prometteuse, Teenage Bounty Hunters est arrivée sur Netflix ce 14 août, et la plateforme tient probablement là, sa nouvelle pépite dans la catégorie ‘séries’. Une réussite sur toute la ligne.

Le premier quart d’heure suffit à mettre le spectateur dans le bain. On y découvre deux soeurs jumelles, Sterling (Maddie Phillips) et Blair (Anjelica Bette Fellini), très différentes l’une de l’autre. La première est une bonne chrétienne, plutôt posée, quand la seconde est du genre rebelle et fonceuse. Dans leur lycée chrétien ultra huppé d’Atlanta, elles dénotent dans le paysage, et la notion de « pas de sexe avant le mariage » n’est franchement pas pour elles. (à noter que le titre originel de la série était Slutty Teenage Bounty Hunters, avant d’abandonner le côté garce ou salope des deux adolescentes…). Par un concours de circonstances, elles se retrouvent à arrêter un fugitif recherché par Bowser (Kadeem Hardison), un chasseur de primes, qui va accepter de collaborer avec les jumelles pour d’autres traques ultérieures. La double-vie des deux adolescentes peut alors commencer…

A partir de là, Teenage Bounty Hunters embrasse un peu tous les genres. La comédie bien évidemment, le drama familial avec le passé obscure de leur mère, le thriller ou film d’action quand il s’agit d’arrêter les fugitifs en cavale, et évidemment le coming-of-age pour deux adolescentes de 16 ans qui naviguent dans les méandres de l’amitié, du sexe, et du lycée. L’ensemble est traité avec beaucoup d’ironie et de dérision sans jamais tomber dans la critique bête et méchante. C’est particulièrement le cas avec la religion, et certains de ses principes plutôt désuets pour notre époque. On est dans le Sud ultra-religieux, mais jamais les convictions de Sterling ne sont moquées méchamment. La créatrice Kathleen Jordan parvient à aborder les thèmes du racisme, des statues de généraux confédérés que l’on décapite (c’est d’actualité !) ou la sexualité adolescente avec une ironie et des dialogues aux petits oignons.

L’autre grande force de la série, est l’incroyable alchimie entre les deux soeurs/actrices. Phillips et Fellini sont un pur régal à regarder, aussi bien dans leurs scènes communes que celles en solo. L’énergie et la complicité dégagées par elles deux transpercent l’écran, et sont magnifiquement complétées par le personnage de Bowser. Figure paternelle en quelque sorte pour les deux jeunes filles, se retrouver au milieu de leurs dialogues de « filles » est autant un supplice pour lui qu’un régal pour le spectateur.

Au final, Teenage Bounty Hunters réussit avec brio à mixer les genres tout en gardant une ligne directrice dans son scénario. C’est drôle, touchant, la caricature de l’élite Sudiste est hilarante, et le tout est savamment bien orchestré, jusqu’à un final un peu plus dramatique, qui ouvre la porte à une deuxième saison. Celle-ci ne fait quasiment aucun doute tant la série est une réussite totale qui saura trouver, sans aucun doute possible, son public auprès des abonnés Netflix.

Teenage Bounty Hunters, saison 1 de 10 épisodes, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Une pensée sur “Teenage Bounty Hunters : nouvelle pépite Netflix à ne pas louper

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 × 21 =