Baghdad Central : série captivante dans le chaos irakien

Deux ans après sa présentation au Festival Séries Mania de Lille, le thriller « Baghdad Central » arrive ce jeudi sur Arte. Une plongée fascinante dans l’enfer irakien de 2003.

Cette série britannique créée par Stephen Butchard (The Last Kingdom) nous entraine à l’automne 2003, quelques mois après l’intervention américaine en Irak. Au coeur du chaos, l’ancien policier Mushin al-Khafaji (Waleed Zuaiter) est à la recherche de sa fille étudiante, qui n’a plus donné signe de vie depuis 48 heures. Afin de protéger son autre fille atteinte d’insuffisance rénale, il accepte de collaborer avec les membres de la coalition. Son poste situé au sein de la « zone verte », enclave ultra-sécurisée au coeur de Baghdad, lui offre les structures médicales nécessaires à sa fille, mais également la possibilité de mener sa propre enquête pour retrouver la disparue.

La carte maitresse de Baghdad Central est de présenter l’histoire du point de vue de la population irakienne. Quelques mois après la chute de Saddam Hussein, tout n’est que chaos dans la capitale irakienne. Les familles se déchirent, ceux qui collaborent avec la coalition sont considérés comme des traîtres, et plusieurs factions résistent à l’occupation. Le personnage central, magnifiquement campé par Waleed Zuaiter (déjà vu dans Homeland), incarne parfaitement toute la complexité de la situation sur place. Sans être un thriller haletant au rythme effréné, l’ensemble reste captivant du début à la fin, avec son lot de rebondissements, et un casting impeccable sur toute la ligne.

Baghdad Central est diffusée en deux soirées sur Arte, 3 épisodes le jeudi 8 avril, et les 3 autres le jeudi 15 avril, et l’intégralité des 6 épisodes de la série est d’ores et déjà disponible sur arte.tv.

Credit photos (c) Channel 4 / Arte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 6 =