Blindspotting : la pépite ciné de la rentrée à ne pas louper !

Après un passage remarqué et acclamé à Sundance et au Festival du Cinéma Américain de Deauville, où Blindspotting a obtenu le Prix de la Critique, le film réalisé par Carlos Lopez Estrada arrive ce mercredi dans les salles françaises, et c’est une véritable pépite à ne pas louper !

Blindspotting
Daveed Diggs et Rafael Casal, duo de choc de Blindspotting.

Ecrit, produit et interprété par deux compères de longue date, Daveed Diggs et Rafael Casal, Blindspotting nous transporte du côté d’Oakland en Californie, où Collin (Diggs) voit sa liberté conditionnelle se terminer dans trois jours. 72 heures durant lesquelles se tenir à carreau est une priorité absolue afin de retrouver la liberté et envisager un nouveau départ dans la vie. Déménageur le jour avec Miles (Casal), son ami de toujours, tout bascule lorsqu’en rentrant un soir, Collin est témoin d’une bavure policière. Une vision traumatisante qui va le hanter au risque d’hypothéquer son avenir. De même, Miles, véritable aimant à embrouille, pourrait bien être le meilleur ami à le renvoyer derrière les barreaux.

72 heures intenses où tout peut basculer d’un instant à l’autre. Blindspotting pourrait se résumer à cela. Bien plus qu’un simple buddy movie, Blindspotting est aussi comique que politique. Car derrière le côté déjanté parfaitement orchestré par un duo plus que convainquant, le film explore bien des sujets qui trouveront facilement écho dans le quotidien de la société américaine. Les bavures policières bien évidemment, et le sentiment d’insécurité qui peut vous envahir lorsque l’on est noir de peau et que l’on croise une voiture de patrouille la nuit. La gentrification, phénomène qui n’épargne pas Oakland, est aussi présente en toile de fond. Miles ne supporte pas la transformation de son quartier, devenu désormais la proie de hipsters envahissants. Et l’amitié bien sûr, thème central du film. Comment se défaire de son meilleur ami, lorsque l’on comprend que désormais ce ne sont plus les mêmes aspirations qui vous guident ?

Blindspotting est donc un savoureux mélange de comédie et de drama, parfaitement dosé. 90 minutes intenses où se succèdent scènes comiques délirantes et moments de profondes émotions, le tout sur fond de culture hip-hop. Porté par un duo qui fonctionne à merveille, auquel il convient d’y associer les remarquables Janina Gavankar et Jasmine Cephas-Jones, Blindspotting est la véritable bonne surprise de cette rentrée. Une petite pépite cinématographique qui ne vous laissera pas indifférent, et qu’il convient de ne louper sous aucun prétexte !

Blindspotting, en salles le 3 octobre.

 

Credit photos (c) Ariel Nava.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 28 =