La Bataille de l’Escaut : trois destins au coeur d’une même bataille

Nouveauté de la semaine sur Netflix, « La Bataille de l’Escaut » revient sur cette bataille capitale de la seconde guerre mondiale, avec brio, réalisme, et émotion.

Automne 1944, les alliés progressent vers la Belgique et les Pays-Bas. Mais leur progression est stoppée, faute de pouvoir bénéficier d’un port. Celui d’Anvers semble idéal, mais son accès via l’estuaire de l’Escaut est fortement défendu par les Allemands. Au prix d’un combat acharné, la bataille de l’Escaut est finalement gagnée par les Alliés, qui peuvent alors poursuivre la libération de l’Europe.

Cette bataille nous est racontée au travers du destin croisé de trois personnages. Un soldat allemand (néerlandais en fait, engagé volontaire dans la Wehrmacht), un pilote de planeur anglais, et une jeune résistante locale. Le premier, blessé et traumatisé sur le front de l’Est, a été réaffecté à un poste administratif aux Pays-Bas, près de l’Escaut. Le deuxième, pilote engagé dans l’opération contre l’avis de son père, va découvrir l’enfer du terrain après le crash de son appareil. La troisième enfin, entre dans la résistance contre son gré. Après la capture et la torture de son frère résistant, elle reprend le flambeau et livre des informations capitales pour la victoire des alliés. Et le destin de ces trois personnages va s’entremêler sur les rives de l’estuaire.

Sur le fond, le film réalisé par Matthijs van Heijningen Jr. a tout du film de guerre classique. Des points de vue multiples qui permettent d’appréhender la situation sous différents angles, des deux côtés des combats. Suspense et émotion sont également de la partie, sans jamais en faire trop. Et puisqu’il s’agit d’un film de guerre, la véritable réussite se trouve dans le réalisme des scènes de combats. Si Spielberg et son » soldat Ryan » ont défini un nouveau standard dans la façon de filmer au plus près les combats, « La Bataille de l’Escaut » en reprend tous les attributs. Et le rendu visuel est époustouflant de réalisme.

Avec un budget conséquent de 14 millions d’euros, le film est tout simplement le deuxième plus cher en provenance des Pays-Bas. Une manne financière parfaitement bien utilisée, et qui fait de « La Bataille de l’Escaut« , un film de guerre prenant et passionnant. Les amateurs du genre sauront apprécier.

« La Bataille de l’Escaut« , disponible sur Netflix le 15 octobre. Avec Gijs Blom, Jamie Flatters, Susan Radder, Theo Barklem-Biggs, Jan Bijvoet et Tom Felton.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 22 =