Night Teeth : Debby Ryan et Lucy Fry, vampires d’un thriller apathique

Alors qu’Halloween approche à grands pas, Netflix continue dans l’horreur avec cette fois-ci « Night Teeth« , un thriller de vampires stylé mais très apathique.

Tout commence par la rupture d’un pacte séculaire entre humains et vampires. Les différents quartiers de Los Angeles sont contrôlés par des « boss » comme Victor, qui a décidé de tous les éliminer pour mieux régner en maître. En pénétrant sur le territoire de Jay, la guerre est déclenchée, et tourne au bain de sang le temps d’une nuit. Au coeur de la bataille se trouve Benny, un étudiant ignorant tout de la présence de vampires autour de lui. En remplaçant son frère Jay comme chauffeur, il embarque Zoe et Blaire, deux jeunes femmes dans leur tournée meurtrière. Et en découvrant leur secret, sa vie ne tient alors plus qu’à une morsure fatale.

Ces « dents de la nuit » sont principalement celles de Debby Ryan et Lucy Fry, les deux jeunes femmes que Benny conduit à travers la ville. La première est légèrement plus posée que la seconde, qui endosse ici le rôle de la badass un peu barjo. Si l’ensemble démarre plutôt bien, le film s’enlise très vite, faute d’un scénario plus consistant. C’est tout le reproche que l’on peut faire à ce « Night Teeth » réalisé par Adam Randall. La forme est particulièrement bien soignée, avec une photographie saturée qui sied à merveille aux néons nocturnes d’une ville comme Los Angeles. La bande originale branchée rap tente de donner un dynamisme au film, notamment lors des scènes d’affrontements, mais sans jamais y parvenir. Car sur le fond, « Night Teeth » peine à captiver. Il lui manque ce petit grain de folie pour nous embarquer totalement dans une virée nocturne mémorable.

On ne peut que le regretter, car côté casting, il n’y a rien à reprocher. Debby Ryan (Insatiable) et Lucy Fry (Bright, 22.11.63) forment un duo de vampires aussi fun que charmant. Jorge David Lendeborg Jr. (Love, Simon, Spider-Man : Homecoming) est lui convaincant dans la peau du pauvre Benny qui voit sa vie basculer le temps d’une nuit. A leurs côtés, la distribution est complétée par Alexander Ludwig (Bad Boys for Life, Un Noël tombé du ciel), Raul Castillo (Army of the Dead), Alfie Allen (Game of Thrones, Jojo Rabbit), et Megan Fox le temps d’un petit caméo.

En résumé, « Night Teeth » n’est pas foncièrement mauvais, mais il lui manque l’ingrédient principal de tout thriller horrifique à l’approche d’Halloween : des frissons.

« Night Teeth« , disponible sur Netflix le 20 octobre.

Credit photos (c) Netlflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 2 =