La Chronique des Bridgerton : une saison 2 fun et réussie !

Après le carton mondial de la première saison à Noël 2020, « La Chronique des Bridgerton » nous revient sur Netflix avec une nouvelle salve d’épisodes. Et le résultat est tout aussi enthousiasmant.

La saison des fiançailles est de retour ! Après avoir développé les amours de la jeune Daphne (Phoebe Dynevor) avec Simon (Regé-Jean Page) lors de la première saison, place à l’aîné de la fratrie, le Vicomte Anthony Bridgerton (Jonathan Bailey). Le chef de clan, et ancien débauché, a décidé de rentrer dans le rang et de faire honneur à son nom. Mais la quête d’une débutante répondant à ses attentes s’avère plus ardue que jamais. L’arrivée de la jeune Edwina Sharma (Charithra Surya Chandran) et de sa soeur Kate (Simone Ashley) va tout changer. Décidé à jeter son dévolu sur la cadette, Anthony se retrouve vite au centre d’un triangle amoureux, avec l’éternel dilemme : choisir entre raison et sentiments.

Hormis un côté moins dénudé et sulfureux, sur la forme cette deuxième saison reprend tous les codes qui ont fait le charme de la précédente : l’aristocratie anglaise se passionne toujours autant pour les ragots de Lady Whistledown, la Reine et la jeune Eloïse tentent toujours de la démasquer, et les intrigues des uns et des autres continuent de foisonner. Mais le fil conducteur de la saison, reste la relation Anthony/Kate, et les tourments qui assaillent le Vicomte. C’est probablement là que se cache le seul véritable défaut de cette nouvelle saison. Dès la première rencontre entre les deux, nul besoin d’être un expert en romcom à l’eau de rose, pour deviner ce qu’il adviendra de leur relation. Et ce jeu du chat et de la souris orchestré par d’innombrables joutes verbales, finit par se répéter un peu trop souvent. Fort heureusement, l’excellente alchimie à l’écran entre Jonathan Bailey et Simone Ashley permet très vite de compenser cette redondance.

Pour le reste, rien de bien neuf à l’horizon. Le côté féministe de la série, incarné principalement par Eloïse Bridgerton, est toujours bien présent. Il est question cette fois-ci de l’épanouissement des femmes, et le personnage de Kate en est l’incarnation. « Vieille fille » de 26 ans, qui a décidé de rester libre et seule pour s’occuper du bien de sa soeur cadette, elle assume avec vigueur ses choix.

En conclusion, si vous avez adhéré à la première saison, « La Chronique des Bridgerton » numéro 2 ne vous décevra pas. C’est toujours aussi fun, frais et léger, et les huit épisodes se dégustent tel un véritable plaisir coupable.

« La Chronique des Bridgerton« , saison 2, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 14 =