« 18h30 »: une saison 2 parfaite pour l’excellente websérie

La saison 2 de la websérie « 18h30 » est disponible en intégralité sur Arte.tv depuis quelques jours. Une nouvelle salve d’épisodes qui conserve tout le charme de la saison précédente.

La première saison fut une véritable découverte, et une vraie réussite. On y suivait Eric (Nicolas Grandhomme) et Mélissa (Pauline Etienne), deux collègues de bureau, qui chaque soir, faisait le même trajet vers leur arrêt de bus. L’occasion pour eux de s’apprivoiser au fil des mois. La deuxième saison s’ouvre de façon très classique. Le duo sort de l’immeuble en bavardant…jusqu’à ce que l’on entende « Coupez ! » et qu’une maquilleuse intervienne auprès d’eux. Il ne s’agit plus d’Eric et Mélissa, mais de Judith et Arnaud, deux comédiens qui interprètent leurs rôles pour une websérie intitulée « 18h30« . Ce petit twist scénaristique offre une nouvelle tournure à la série, tout en conservant la même recette.

Les discussions entre Eric et Mélissa oscillaient entre amour et amitié. Il en va tout autrement entre Judith et Arnaud. Deux comédiens, en couple dans la vie, qui font une « pause » depuis six mois. Leurs échanges, toujours filmés en plan séquence, s’articulent autour de ces petits riens qui font ou défont un couple. Eux-mêmes ne savent pas vraiment où ils en sont, ni même la véritable raison de leur « pause ». Les quelques semaines passées ensemble sur le tournage leur donnent alors l’occasion de se parler et de trouver (ou non) un avenir à leur couple.

En continuant d’intégrer au scénario les thématiques actuelles de notre société, cette deuxième saison de « 18h30 » confirme l’excellente impression ressentie dès la première. Pauline Etienne et Nicolas Grandhomme sont toujours aussi parfaits, et le duo fonctionne à merveille. Les 22 épisodes d’environ 5 minutes chacun se dévorent d’une traite, et on ne peut que vous recommander d’en faire autant ! Vous ne serez pas déçus.

« 18h30« , websérie de Sylvain Gouverneur et Maxime Chamoux, disponible sur arte.tv

Credit photos (c) La Blogothèque productions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 21 =