PORTO avec Anton Yelchin et Lucie Lucas à découvrir en DVD

Film PORTO
Film PORTO avec Anton Yelchin et Lucie Lucas

PORTO est l’histoire d’une rencontre, brève mais intense, entre Jake (Anton Yelchin) et Mati (Lucie Lucas). Lui est américain, seul dans cette ville portugaise, vivant au jour le jour de petits boulots en petits boulots. Elle, est française, étudiante, et entretient une relation avec l’un de ses professeurs plus âgé qu’elle. Ils se croisent une première fois sur un chantier de fouilles archéologiques où Mati travaille. Puis une seconde fois, fortuitement sur le quai d’une gare. Et puis enfin dans un café, où Jake décide sans hésiter de l’aborder. Une rencontre qui les marquera à jamais, et dont le souvenir ne cessera de ressurgir des années plus tard.

PORTO se découpe en trois chapitres. Tout d’abord Jake, puis Mati, et enfin les deux ensemble. Les deux premiers volets se passent au temps présent, des années après cette nuit inoubliable. Chacun a continué sa route à sa façon. Le dernier chapitre nous renvoie quant à lui dans le passé, à cette fameuse nuit partagée. Tout le film est construit autour d’un va et vient incessant entre flashbacks et présent. Chaque retour en arrière nous ramène au même dialogue, à la même scène vus précédemment, avec à chaque fois, un éclairage supplémentaire.
Le réalisateur Gabe Klinger, aide à nous y retrouver dans ce méli-mélo temporel grâce à l’utilisation subtile de trois formats d’images différents. Le 8mm, le 16mm et le 35mm. L’image 4/3 est réservée au temps présent, quand le 16/9 sublime leur nuit d’amour.

Si les dialogues peuvent parfois paraître abstraits (les personnages ne comprenant pas eux-mêmes ce qui leur arrive), ou les retours en arrière provoquer un sentiment de déjà-vu ou de confusion chez le spectateur, PORTO reste une ode à l’amour emplie de mélancolie et de mystère. On se saura rien de leur séparation. Ni le pourquoi, ni le comment. Un deuxième visionnage du film permettra sans aucun doute d’en apprécier toutes les nuances. Et quoi qu’il en soit, PORTO restera l’une des dernières traces laissées sur la pellicule par le regretté Anton Yelchin. Pour les réfractaires aux films d’auteur (car PORTO en est un !) cela reste une bonne raison supplémentaire de découvrir le film, disponible en DVD.

Retrouvez ci-dessous la bande annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 4 =