Anne Frank, ma meilleure amie : une histoire d’amitié pour la vie

Netflix a mis en ligne ce mardi, le film néerlandais « Anne Frank, ma meilleure amie« , réalisé par Ben Sombogaart. Une histoire d’amitié entre deux adolescentes qui a perduré au-delà de la mort de l’une d’elle.

Le titre pourrait presque suffire à tout résumer. Anne Frank, que l’on ne présente plus, et sa meilleure amie Hannah Goslar, vivent à Amsterdam sous l’occupation allemande. La première est pleine de vie, fait des bêtises, et ravit autant qu’elle exaspère la seconde. Les adultes leur cachent la vérité, et notamment l’entrée en clandestinité de la famille Frank dans « l’annexe » de l’appartement. Hannah les croit partis en Suisse, où elle devait faire partie du voyage. Elle ne comprend pas ce départ précipité, et sa meilleure amie perdue. Trois ans plus tard, internée au camp de Bergen-Belsen, elle découvre la vérité : Anne, très affaiblie, n’est pas en Suisse, mais de l’autre côté d’un mur qui sépare leur camp en deux.

Le film alterne entre l’Amsterdam occupée de 1942, et le camp de Bergen-Belsen en 1945. En choisissant de raconter l’histoire du point de vue d’Hannah, le réalisateur se concentre sur l’histoire d’amitié entre les deux jeunes filles, laissant quelque peu en arrière-plan le contexte historique. En 1942, les adolescentes sont présentées comme deux jeunes filles aux préoccupations banales de leur âge, insouciantes et encore pleines d’innocence. Le « départ » d’Anne et la persécution de sa propre famille par les nazis, marquent un tournant dans la vie d’Hannah. On la retrouve trois ans plus tard, prête à laisser partir son père et sa petite soeur (échangés contre des prisonniers allemands) pour rester à Bergen-Belsen où elle vient de retrouver Anne, quasi mourante. Des retrouvailles dramatiques et déchirantes, où ressurgit presque naïvement, l’innocence du début.

Si certains passages, comme souvent en pareil cas, ont été adaptés pour servir la dramatisation du récit, le film éclaire d’un angle nouveau le destin d’Anne Frank. Basé sur le livre « Mon amie Anne Frank » de Alison Leslie Gold, cette histoire d’amitié est magnifiquement portée à l’écran par Josephine Arendsen (Hannah) et Aiko Beemsterboer (Anne).

« Anne Frank, ma meilleure amie« , disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
40 ⁄ 20 =