Civil War : un drama splendide et captivant de bout en bout

Sorti dans les salles françaises ce mercredi 17 avril, le film « Civil War » nous plonge dans le chaos d’une Amérique à feu et à sang, pour un résultat splendide et captivant.

Avec un synopsis des plus simples, une équipe de journalistes qui entreprend le voyage entre New York et Washington DC pour interviewer le Président des Etats-Unis reclus à la Maison Blanche, Alex Garland nous embarque dans un périple aussi dangereux que captivant.

Dans une Amérique en proie à une guerre civile où les militaires tirent (ou presque) sur tout ce qui bouge, une photojournaliste aguerrie à tous les terrains dangereux du monde, se lance dans ce road trip entre New York et Washington. A ses côtés, deux collègues chevronnés, et une petite « rookie » qui va découvrir l’enfer du terrain.

A l’exception de quelques scènes d’action tendues, les deux premiers tiers du film se déroulent de façon presque atmosphérique. Le chaos règne et menace à chaque instant, mais Garland se focalise sur ses personnages. Et c’est probablement la grande force du film. Peu importe à la limite comment tout cela a commencé, ou qui sont les bons et les méchants de l’histoire. La guerre fait rage, divise le pays, mais les journalistes sont là pour faire leur métier : informer et immortaliser le réel.

Un film de reporters donc, plus qu’un film de guerre….jusqu’à son dernier tiers. Arrivé dans la capitale américaine, le film nous plonge dans la guerre urbaine, avec des scènes aux effets spéciaux saisissants. Avec une mise en scène parfaitement calibrée, « Civil War » bénéficie également d’un casting exceptionnel. Aux côtés d’une Kirsten Dunst impeccable, nous retrouvons Wagner Moura (« Narcos« , « Sergio« ), la jeune et formidable Cailee Spaeny (« Priscilla« ), le vétéran Stephen McKinley Henderson, et l’excellent Jesse Plemons (« Game Night« ). Ce dernier, le temps d’une scène mémorable, illustre à merveille toute la folie dans laquelle est plongée le pays.

En résumé, « Civil War » se montre captivant de bout en bout en gardant le focus sur ses personnages et leur évolution au fil des jours et des événements. Probablement l’un de meilleurs films de l’année 2024 !

« Civil War« , au cinéma le 17 avril 2024.

Credit photos (c) A 24 / DCM / Metropolitan Films.

Une pensée sur “Civil War : un drama splendide et captivant de bout en bout

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 × 17 =