« High : Overdose d’insouciance » : l’effarant récit d’une mule du narcotrafic

Parmi les nombreuses nouveautés de la semaine sur Netflix, « High : Overdose d’insouciance » revient sur l’effarante aventure d’une jeune écossaise dans l’univers du narcotrafic.

C’est l’histoire de Michaella McCollum, une nord-irlandaise de 19 ans qui décide un jour de prendre un aller simple pour Ibiza. Celle qui n’a jamais quitté le Royaume-Uni, débarque sur l’île connue pour ses fiestas non-stop. Son quotidien festif est désormais rythmé par l’alcool et les drogues.

Tout bascule avec la rencontre d’un beau brun dont elle ne se méfie pas. L’homme lui demande rapidement d’aller à Barcelone récupérer un simple paquet, en échange d’une « grosse » somme d’argent. L’esprit embrumé par le LSD, elle accepte, et découvre le lendemain que sa destination est d’abord Majorque. De là, elle embarque pour Lima, sans même savoir qu’il s’agit de la capitale péruvienne.

Sur place, une jeune irlandaise la rejoint en attendant de récupérer la marchandise. Une livraison qui s’avère être bien plus conséquente qu’imaginée : 11 kilos de cocaïne dissimulés dans des sachets de porridge. Angoissée à l’idée de passer les services de sécurité à l’aéroport, l’inévitable se produit. Les deux jeunes « touristes » sont arrêtées, et Michaella est condamnée à 6 ans et 8 mois de prison.

En quatre épisodes d’une trentaine de minutes chacun, Michaella McCollum relate avec émotion, et parfois honte, sa mésaventure. Comment une jeune femme d’une petite bourgade nord-irlandaise a-t-elle pu être aussi naïve pour se laisser embarquer dans ce trafic international ? Netflix précise en préambule que le récit qui est livré est celui d’une narcotrafiquante condamnée. A chacun donc, de se faire sa propre opinion sur la sincérité des faits rapportés.

En ajoutant « overdose d’insouciance » au titre français du documentaire, certains seront probablement tentés de remplacer « insouciance » par « naïveté », « cupidité », ou encore « stupidité », tant le récit parait inimaginable. D’autres y verront l’habilité et la perversité des réseaux mafieux pour recruter celles et ceux qui deviendront leurs mules. Et la fameuse « grosse » somme d’argent promise s’élevait en réalité à la modique somme de 5000 euros…

De ce témoignage captivant, on déplorera un final un peu trop abrupte. Sans doute pour des raisons de sécurité, nous ne saurons rien sur le retour au pays, les retrouvailles avec sa famille, ni sur sa nouvelle vie après l’enfer vécu.

« High : overdose d’insouciance« , documentaire disponible sur Netflix.

Credit photos (c) BBC Three / Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 − 4 =