« Mr. Midnight : méfiez-vous des monstres », une comédie d’horreur pour jeunes ados

A l’occasion d’Halloween, Netflix a mis en ligne « Mr. Midnight : méfiez-vous des monstres« , une nouvelle série d’horreur destinée aux plus jeunes de ses abonnés.

Synopsis : Un ado à la vie autrefois banale et ses amis deviennent des détectives paranormaux et racontent leurs aventures en ligne sous la plume de « Mr. Midnight ».

Basée sur la série de livres à succès « Mr. Midnight » de James Lee, cette nouvelle série joue avant tout la carte de la comédie. Les ados sont en mode « panique totale », face aux monstres, vampires et autres démons qu’ils croisent dans leurs expéditions nocturnes. Mais la partie comique s’estompe peu à peu face à la menace grandissante d’un puissant démon, de retour après avoir été éliminé des années auparavant. Les pouvoirs de l’un des jeunes, combinés aux connaissances d’un oncle sur le sujet, conduisent à une bataille finale qui s’annonce loin d’être gagnée.

Si les livres de James Lee s’adressent principalement aux enfants et pré-ados, il en va de même pour la série. Réservée aux 13 ans et plus d’après Netflix, mieux vaut ne pas trop dépasser cette limite d’âge pour apprécier cette création singapourienne en langue anglaise. On passera notamment sur les décors de studios limite en carton-pâte, ou sur un jeu d’acteurs loin d’être parfait. Mais le défaut majeur de cette série réside dans sa longueur. Treize épisodes d’une trentaine de minutes chacun, là où dix auraient largement suffi. Avec pour conséquence inévitable, une seconde partie de saison qui multiplie les longueurs.

Malgré un côté comique plutôt réussi, tout comme certaines scènes avec les monstres, cette première saison peine à convaincre. Les plus jeunes y trouveront probablement leur compte, et c’est tant mieux, car c’est à eux que s’adresse la série.

« Mr. Midnight : méfiez-vous des monstres« , saison 1 de 13 épisodes, disponible sur Netflix. Avec Idan Aeda, Chen Yixin, Caleb Monk, Nikki Dekker, Yu-Beng Lim, Adinia Wirasti, Sam Pleitgen, et Maxime Bouttier.

Credit photos (c) Beach House Pictures / Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 10 =