A bout portant : plongée dans l’engrenage infernal de la Stasi

Disponible sur arte.tv avant sa diffusion sur la chaîne le vendredi 17 mars, « A bout portant » nous plonge dans l’enfer de la Stasi et de ses méthodes crapuleuses.

Début des années 80, Berlin-Est. Franz Walter (Lars Eideiger) est un brillant universitaire qui se voit proposer une future chaire à l’université, en échange d’une collaboration avec la Stasi. Ravi de l’opportunité, Franz obtient un appartement flambant neuf et réalise sa première mission, chapeauté par son collègue Dirk Hartmann: enquêter sur un footballeur passé à l’Ouest, en laissant son épouse de l’autre côté du rideau de fer. Mais très vite, les méthodes crapuleuses employées heurtent ses valeurs morales, mais l’étau du régime s’est déjà refermé sur lui… (synopsis rédigé d’après celui d’Arte.tv).

Ecrit et réalisé par Franziska Stünkel, « A bout portant » s’inspire de l’histoire vraie de Werner Teske, dernier condamné à mort en RDA, et exécuté en 1981. Sans fioriture ni grandiloquence, l’histoire dépeint avec justesse l’engrenage infernal dans lequel est pris un homme ordinaire. Ici, Franz est passionné par ses recherches universitaires, et rêve d’une vie heureuse avec sa fiancée Corina (Luise Heyer). Acceptant sans méfiance ni réticence de collaborer avec la Stasi, le revers de la médaille va très vite se réveler insoutenable.

Une fois pris dans les mailles du filet, Franz se retrouve sur le banc des accusés, et le film dépeint, là encore avec justesse, les méthodes d’interrogatoire et de détention de la Stasi. Les amateurs d’histoire allemande y retrouveront des lieux familiers comme le siège du Ministère de la Sécurité d’Etat, ou les cellules de la tristement célèbre prison d’Hohenschönhausen.

Sans révéler quoi que ce soit de nouveau sur les méthodes connues de la Stasi, le film repose entièrement sur les épaules du toujours impeccable Lars Eideiger (« Babylon Berlin« , « Werk ohne Autor« , « Les leçons persanes« ), bien épaulé par Luise Heyer et Devid Striesow (« A l’Ouest, rien de nouveau« ). Une histoire touchante d’un homme qui, pour presque rien, finira exécuté par le régime Est-allemand.

« A bout portant« , disponible sur arte.tv

Credit photos (c) Arte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 − 2 =