Coyotes : une série belge guère convaincante

Quelques mois après sa diffusion sur la RTBF, la série belge « Coyotes » arrive chez nous sur Netflix. Un thriller dans le monde du scoutisme qui peine à convaincre.

« Quand des scouts découvrent un cadavre et des diamants, c’est toute une communauté qui va devoir faire face à ses démons, ses secrets et sa violence. À l’aube de l’âge adulte ou usés par les réalités de la vie, tous vont tester et confronter leurs certitudes sur la loyauté, l’amour, l’amitié et le destin. Tout cela sous la chaleur d’un été qui va tout changer. »

Tel est donc le synopsis de cette création belge signée Axel du Bus, Vincent Lavachery et Anne-Lise Morin. A sa lecture, on pouvait s’attendre à quelque chose d’assez banal, mais néanmoins prometteur, notamment grâce à une bande-annonce plutôt alléchante. Le résultat est malheureusement tout autre. La faute, en premier lieu, à un scénario aux airs de déjà-vu : d’un côté l’innocence (et surtout la bêtise qui l’accompagne !) d’une bande de cinq scouts adolescents, et de l’autre des méchants des plus caricaturaux. Entre les deux, quelques adultes qui servent à noircir les feuilles restées blanches dans le script. Mais le principal défaut de ce « Coyotes » se trouve dans les personnages eux-mêmes. Aucun, ou presque, n’attire de sympathie. C’est un peu à celui qui sera le plus crétin ou le plus antipathique du lot. A commencer par Kevin, le protagoniste principal de la bande. On épargnera la jeune Marie, qui grâce au charme indéniable de son interprète (Dara Tombroff), parvient à tirer son épingle du jeu.

En résumé, si vous aimez les histoires où des ados font à peu près tout et n’importe quoi, alors « Coyotes » est faite pour vous. En revanche, si vous recherchez de l’émotion, du suspense, et/ou de la crédibilité à l’ensemble, mieux vaut passer votre chemin, car de tout cela, il n’y a point dans cette série belge très décevante.

« Coyotes« , saison 1 de 6 épisodes. Avec également Louka Minnella, Kassim Meesters, Sarah Ber, Victoria Bluck, Anas El Marcouchi, et Steve Driesen. Disponible sur Netflix.

Credit photos (c) RTBF / Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 3 =