Deadly Illusions : thriller sans originalité ni saveur

Le film « Deadly Illusions » est l’une des nouveautés du jour sur Netflix. Ecrit et réalisé par Anna Elizabeth James, le thriller brille surtout par son manque d’originalité.

Le synopsis suffit à résumer l’intrigue : « Une romancière à succès souffrant du syndrome de la page blanche recrute une nounou pour ses enfants. La frontière entre fiction et réalité commence alors à se brouiller ». Et le ton est donné d’entrée, avec 45 premières minutes assez fastidieuses où le spectateur se demande bien dans quelle direction va partir le film. Mary (Kristin Davis) est l’auteur à succès qui a embauché Grace (Greer Grammer), la nounou. Les images qui défilent (sur un rythme plutôt lent) sont-elles la réalité, dans la tête de l’auteur, ou tout simplement l’histoire du roman en cours d’écriture. Mary ne le sait pas elle-même, et le spectateur encore moins.

Sans être totalement mauvais, « Deadly Illusions » se caractérise surtout par son manque d’originalité. Un scénario aux allures de déjà-vu cent fois, qui donne à l’ensemble un petit côté amateur, et qui malheureusement se confirme avec un final sans éclat, et presque risible. La réalisation est des plus classiques, et sur la durée d’1h54 que dure le film, il faut attendre le dernier quart pour enfin trouver un soupçon de suspense ou de tension. Quant au côté sulfureux qui s’invite régulièrement au gré des scènes, là encore, le résultat n’est guère convaincant. On ne peut que le regretter, car la présence de Kristin Davis et de Dermot Mulroney (dans le rôle du mari) au générique est toujours un plaisir. Les deux, qu’on ne présente plus, ont largement fait leurs preuves, et le charme indéniable de la jeune Greer Grammer complète à merveille le trio. Mais aussi bons soient-ils, cela ne suffit pas à sauver un scénario bien trop banal.

En résumé, Deadly Illusions est un thriller psychologique convenu, sans saveur, un peu trop long, et qui malgré son casting alléchant, ne convainc pas.

Deadly Illusions, disponible sur Netflix le 18 mars.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
32 ⁄ 8 =