Dark, saison 3: un final aussi complexe que grandiose

Le final tant attendu de Dark a été dévoilé ce 27 juin sur Netflix. La série allemande créée par Baran bo Odar et Jantje Friese s’offre une conclusion, à l’image des deux saisons précédentes, complexe, passionnante, et de toute beauté !

Bien malin celui qui pourrait résumer ce final sans en révéler quelques secrets. Les lignes ci-dessous comportent donc d’importants spoilers sur les événements de la troisième saison. Il faut attendre l’ultime épisode pour découvrir la vérité, lorsque Claudia Tiedemann s’adresse à Adam en lui disant: « si je suis là, c’est pour mettre un terme à ton voyage sans fin ». Et la révélation vient ébranler le peu de certitudes que le spectateur pouvait avoir sur le pourquoi du comment de l’intrigue. Tous les événements de la vie des habitants de Winden que nous suivons depuis le début ne sont en fait qu’un dommage collatéral, résultant d’une expérience qui a mal tourné. Celle de l’horloger Tannhaus, qui après avoir perdu son fils, sa belle-fille et leur petite fille Charlotte dans un accident de voiture, invente une machine dans l’espoir de leur rendre vie. Mais la mise en route de la machine, le 21 juin 1986, va provoquer l’Apocalypse dans son monde originel, et créer deux nouveaux mondes parallèles. Le premier est celui que nous avons découvert dès le début de la série, où Jonas va devenir Adam. Le second ouvre cette troisième saison, où Martha devient Eva, et dans lequel Jonas n’existe pas. Dès lors, pour empêcher que tous ces événements ne se produisent, une seule solution s’impose: éviter l’accident de voiture pour que l’horloger endeuillé ne fabrique jamais sa fameuse machine.

Cette troisième saison voit donc Jonas, Martha, Eva et Adam, se promener dans le temps, entre 1888 et 2050. Des sauts temporels toujours aussi compliqués à suivre, tant les personnages et les époques sont nombreux. Mais en changeant le cours des choses en évitant l’Apocalypse, Jonas et Martha préservent le monde originel, mais surtout, détruisent les deux mondes parallèles qui n’auraient jamais dû exister. Avec quelles conséquences ? Toutes celles et ceux dont l’existence est due aux voyages dans le temps dans les deux mondes parallèles n’existent tout simplement plus. Le cas de l’inspectrice Charlotte résume à lui seul toute la complexité de la série : de son union avec Peter Doppler sont nées Franziska et Elisabeth. Cette dernière, envoyée dans le passé avec Noah, va donner naissance à Charlotte, qui quelques années plus tard, deviendra donc sa propre mère.

Ainsi s’achève donc la première série originale allemande signée Netflix. Trois saisons d’une complexité absolue, où parfois le mieux était de ne pas chercher à comprendre en attendant une explication à venir. Celle-ci intervient dans le dernier épisode, et conclut de façon magistrale l’une des meilleures séries originales Netflix de ces dernières années.

Dark, saison 3 de 8 épisodes, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 − 11 =