Le Violon de mon père : un drame turc classique et émouvant

Netflix vient d’ajouter à son catalogue le film « Le Violon de mon père« . Un drame turc émouvant dans la lignée d’autres productions locales comme « 7.Koğuştaki Mucize« , « Inconditionnel« , ou « Des vies froissées« .

Le scénario est somme toute banal : la jeune Özlem, que son père a élevée seul depuis sa naissance, se retrouve orpheline du jour au lendemain. Pour échapper au placement par les services sociaux, elle se voit confiée à son oncle, un célèbre virtuose du violon, réticent à accueillir la petite fille. Mais le deuil et leur amour commun pour la musique vont peu à peu les rapprocher, jusqu’à tisser des liens très forts.

Les productions turques nous ont habitué à devoir se prémunir d’une boite de mouchoirs pour le visonnage, et celle-ci n’échappe pas à la règle. Comme pour « 7.Koğuştaki Mucize » et « Inconditionnel« , « Le Violon de mon père » nous plonge au coeur d’un drame familial des plus émouvants. De façon classique, le film s’ouvre sur la présentation des personnages, et notamment ceux d’Özlem et de son père. Les deux vivent une vie de bohème, jouant de la musique dans les rues, et fuyant à l’arrivée de la police. La complicité qui les unit est palpable et présage du drame à venir pour la petite fille. Du côté de son oncle, la réalité est toute autre. Lui, ne vit que pour sa musique, et n’a jamais eu d’enfant avec son épouse. Mais il y a surtout la brouille avec son frère, pour une raison qui n’est pas celle qu’il croyait. Là encore, l’arrivée « forcée » de la petite Özlem dans sa vie va lui permettre de faire la paix avec ce frère disparu dont il ne voulait plus entendre parler.

Vous l’aurez compris, nous sommes là en présence d’un drame familial des plus classiques. Réalisé par Andaç Haznedaroğlu, le film peut s’appuyer sur le duo impeccable formé par Engin Altan Düzyatan (l’oncle) et Gülizar Nisa Uray (Özlem). Malgré un scénario cousu de fil blanc et aux airs de déjà vu, les amateurs de drames émouvants flirtant parfois avec le mélo, devraient y trouver leur compte.

« Le Violon de mon père« , disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

2 pensées sur “Le Violon de mon père : un drame turc classique et émouvant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 ⁄ 13 =