L’Ombre d’Emily : un thriller féminin plaisant signé Paul Feig

L’Ombre d’Emily sort aujourd’hui sur les écrans français, l’occasion pour le réalisateur Paul Feig de réunir deux actrices aussi différentes que Anna Kendrick et Blake Lively dans un thriller riche en rebondissements.

L'ombre d'emily
Anna Kendrick et Blake Lively dans l’Ombre d’Emily.

Difficile évidemment de résumer l’intrigue sans en dévoiler le contenu. On se contentera donc de ce que la bande-annonce de L’Ombre d’Emily laissait présager. Deux femmes que tout oppose à priori deviennent les meilleures amies (enfin l’une le croit en tout cas) grâce à leurs progénitures qui fréquentent la même école. Stephanie (Anna Kendrick) est veuve, entièrement dévouée à son fils et blogueuse de banlieue sur le net. Emily (Blake Lively) est du genre femme fatale, business woman à qui rien ne résiste, riche, heureuse en mariage (là encore, en apparence) et vivant dans le luxe. Tout bascule lorsque Emily demande à Stephanie de récupérer son fils à l’école (A Simple Favor, d’où le titre original du film) et disparaît pour toujours. L’enquête et les nombreux rebondissements peuvent alors commencer à s’enchaîner.

L’Ombre d’Emily est avant-tout un thriller féminin, où Anna Kendrick joue le pivot central de toutes les situations. Même son blog de cuisine pour les mamans du coin sert de résolution à l’intrigue. L’actrice y campe un personnage assez fidèle à ce qui nous a été permis de voir d’elle jusqu’à présent. Une femme pas très sûre d’elle et hypnotisée par le personnage de Blake Lively. Cette dernière en revanche s’offre un vrai grand premier rôle lui permettant de sortir du cliché de la belle blonde un peu potiche. Tour à tour joviale, froide, glaçante, l’actrice américaine déploie toute sa panoplie dans ce thriller qui rappellera par certains côtés le Gone Girl de David Fincher. Mais n’est pas Fincher qui veut, et Paul Feig s’amuse à troubler les cartes, mêlant comédie et drame, et surtout en multipliant les rebondissements. Plus la fin du film approche, et plus les suspects se multiplient. Et chaque fois que l’on croit avoir atteint le but, un dernier rebondissement surgit ! Et si certains se voient arriver de loin, d’autres en revanche sont plutôt bien amenés.

L’Ombre d’Emily ne révolutionnera pas le genre, mais le film reste un bon divertissement qui mêle habilement thriller et comédie. L’alchimie entre les deux actrices principales est palpable à l’écran, et participe grandement à la réussite du long métrage. Pour ceux qui veulent passer un bon moment devant un thriller bien ficelé (même s’il y a parfois de grosses ficelles !), alors L’Ombre d’Emily est une suggestion qui mérite toute votre attention.

L’Ombre d’Emily est disponible en salles depuis le 26 septembre.

 

Credit photos (c) Lionsgate Entertainment Inc.

Une pensée sur “L’Ombre d’Emily : un thriller féminin plaisant signé Paul Feig

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 13 =