Messiah : le Messie débarque sur Netflix, et c’est passionnant !

Netflix commence cette nouvelle année de fort belle manière, en mettant en ligne sa dernière production maison, Messiah. Un thriller aux petits accents de Homeland, sur fond de religion, de foi et de géopolitique. Et le résultat est passionnant de bout en bout.

Evidemment, lorsque l’on mêle des sujets aussi sensibles que terrorisme, conflit israélo-palestinien et religion dans une seule et même série, vous ne pouvez que provoquer une polémique. Et Messiah, n’y a pas échappé. Avant même sa diffusion, la série s’est attirée les foudres de certains, qui par le biais d’une pétition, accusent la série d’être une « propagande maléfique et anti-islamique ». Rien de moins ! En ce qui nous concerne, on laissera cela de côté pour se concentrer sur l’essentiel.

messiah
Michelle Monaghan et Mehdi Dehbi dans Messiah

Lorsqu’un personnage charismatique apparaît en Syrie, prêchant la bonne parole, mettant en déroute l’Etat Islamique et conduisant un flot de réfugiés palestiniens à la frontière avec Israël, il ne tarde pas à tomber sous le radar de la CIA. Qui est donc cet homme qui se dit messager de la parole de Dieu, et qui semble multiplier les miracles sur son passage ? S’agit-il d’un nouveau Messie, de la deuxième venue du Christ sur Terre, ou tout simplement d’un charlatan ? Et surtout quel est son but ? Est-il là pour unifier les hommes ou bien répandre le chaos ? C’est ce que va tenter de découvrir Eva Geller (Michelle Monaghan), agent de la CIA, épaulée par Aviram Dahan (Tomer Sisley), un agent israélien au quotidien chaotique.

Messiah se présente alors comme un thriller palpitant qui mêle réalités du monde d’aujourd’hui et croyance religieuse. Car plus que de religion, c’est de foi dont il s’agit ici. A l’heure des réseaux sociaux où infos et fake news se propagent plus vite que jamais, certains ne croiront que ce qu’ils voient, et d’autres ne verront que ce qu’ils veulent bien voir. Avec un suspense savamment entretenu (car oui ce « Messie » est intrigant à bien des égards), la série repose surtout sur un casting impeccable. L’excellente Michelle Monaghan est comme toujours parfaite, Tomer Sisley l’est tout autant, alternant les dialogues en anglais, hébreu et arabe sans aucune difficulté. Quant à Mehdi Dehbi, choisi pour incarner le fameux Messie, il est tout simplement bluffant du début à la fin.

En résumé, si vous êtes de ceux capables de faire la différence entre fiction et réalité (car oui, on le rappelle aux signataires de la pétition mentionnée plus haut, il ne s’agit ici que d’une série !), alors nul doute que Messiah saura vous contenter. Et peut-être même s’agira-t’il de votre premier binge-watching de l’année, tant la série est passionnante. Et s’il est bien entendu trop tôt pour présager d’une éventuelle deuxième saison, l’écriture de celle-ci est déjà commencée. Si Netflix avait la bonne idée de prolonger l’aventure, nous en serions les premiers ravis.

Messiah, saison 1 de 10 épisodes, disponible sur Netflix depuis le 1er janvier.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 7 =