Mon Amie Adèle : thriller psychologique, machiavélique, et fantastique!

Adaptée du roman à succès de Sarah Pinborough, la mini-série « Mon Amie Adèle » est disponible sur Netflix depuis mercredi. Un thriller psychologique machiavélique, et aux teintes surnaturelles, qui se laisse dévorer d’une traite.

C’est l’histoire d’un trio. Tout commence par une banale histoire d’adultère. Un bar, un soir, et la rencontre de Louise avec David. Elle, est mère célibataire, aussi belle que pétillante. Lui est psychiatre, et semble peu heureux en mariage. Et puis, il y a Adèle, la femme de David. Belle, riche, seule et sans amis, elle se rapproche de Louise, pour en faire sa seule amie, sa confidente. Prise au piège entre les deux époux, Louise ne sait plus qui croire entre son amant et son amie. Pourquoi surveille t’il sa femme, quasi assignée à domicile, en la bourrant d’antidépresseurs ? Et que cachent Adèle et son passé tragique, qui a vu ses parents périr dans l’incendie de la demeure familiale ? En passant d’un camp à l’autre au gré des mystères de l’un et l’autre, Louise se perd, tout comme le spectateur.

D’un rythme plutôt lent, « Mon Amie Adèle » déroule son intrigue de façon très classique. Adèle est intrigante, et les multiples plans rapprochés sur son visage et ses yeux accentuent le mystère entourant sa personnalité. Mais les soupçons pèsent en premier lieu sur David. Pourquoi séquestre t’il son épouse, et que s’est-il passé lors de l’incendie qui semble avoir déterminé le destin du couple ? De ce jeu machiavélique du chat et de la souris, difficile d’en tirer une conclusion rapide. Et si l’ensemble peut parfois paraître un peu classique et téléphoné, attendez donc le final, aussi génial qu’inattendu ! Incontestablement de ceux que l’on a pas vu venir.

En plus d’un scénario captivant, la mini-série peut s’appuyer sur son trio d’acteurs, absolument formidable. Eve Hewson est stupéfiante dans la peau d’Adèle, en délivrant une palette d’émotions qui entretient le mystère autour de son personnage. Simona Brown (The Little Drummer Girl) est impeccable dans la peau de Louise, femme pétillante qui n’aspire qu’à trouver l’amour, et se retrouve au centre d’un huis-clos machiavélique. Et Tom Bateman est lui aussi parfait dans la peau du mari, dont on ne sait que penser du début à la fin. Et nous n’oublierons pas Robert Aramayo qui interprète Rob, l’ami d’Adèle accro aux drogues, et dont le rôle va s’avérer capital.

En résumé, amateurs de thrillers psychologiques particulièrement bien ficelés, « Mon Amie Adèle » ne vous décevra pas. C’est lent, semble parfois convenu, et pourtant le final vous laissera bouche bée.

Mon Amie Adèle, mini-série de 6 épisodes, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 9 =