Un petit problème : une romcom mexicaine classique et poussive

La langue espagnole est une fois de plus à l’honneur cette semaine du côté des nouveautés Netflix. En plus de l’excellente série Sky Rojo, la comédie romantique mexicaine Un petit problème (Sin hijos en VO) s’ajoute au catalogue de la plateforme de streaming.

Le synopsis est on ne peut plus simple ! Fidel (Alfonso Dosal), divorcé depuis 4 ans et père de la jeune Ari (Francesca Mercadante), retrouve l’amour dans les bras de Marina (Regina Blandon). Mais le coup de foudre se heurte au fameux petit problème du titre : Marina déteste les enfants. Qu’à cela ne tienne, la jeune fille propose à son père de se faire passer pour sa jeune soeur. Le plan se déroule alors sans accroc, jusqu’à ce que la vérité ne soit révélée…

Il n’y rien de plus à ajouter. « Un petit problème » est une comédie romantique des plus classiques, reposant sur les éternels trois tiers du genre : une rencontre et un début de romance où tout va pour le mieux, l’inévitable clash ou rupture qui s’en suit, avant un happy end, là encore, des plus basiques. Un air de déjà-vu donc, et qui malgré des personnages plutôt attachants, peine à convaincre. Il manque au film réalisé par Roberto Fiesco, la petite étincelle indispensable pour transporter le spectateur. Si la transition entre le « tout va bien » et la rupture est plutôt bien amenée, le final est en revanche plutôt abrupte, pour ne pas dire vite expédié. Et nous ne parlerons même pas des personnages secondaires, totalement inutiles.

En résumé, « Un petit problème » est une romcom très basique, guère entraînante, et qui transportera le spectateur confiné bien moins loin que les 10 kms autorisés par les restrictions sanitaires. A visionner une fois le reste du catalogue Netflix épuisé…

Un petit problème, disponible sur Netflix depuis le 19 mars.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 28 =