La disparue du Vatican : un mystère aux hypothèses multiples

Avec « Emanuela Orlandi : La disparue du Vatican« , le documentaire Netflix revient sur l’une des affaires criminelles les plus obscures de ces quarante dernières années en Italie.

Après le passionnant « Crime en eaux profondes« , ce nouveau documentaire true crime, s’intéresse à la mystérieuse disparition d’Emanuela Orlandi. Le 22 juin 1983, cette jeune fille de 15 ans quitte le domicile familial de la Cité du Vatican pour se rendre à son cours de musique. Plus personne ne la reverra jamais.

C’est le début d’un incroyable mystère qui dure depuis 39 ans. Au fil des témoignages et des rebondissements, l’affaire va impliquer l’Etat du Vatican, la République Italienne, la mafia romaine, un groupe terroriste turc, et les services secrets de plusieurs pays. Seule certitude, Emanuela a été enlevée, et les (fausses) pistes vont se multiplier au fil des décennies.

Nous n’entrerons pas plus dans les détails, car ce documentaire en quatre parties se suit comme un thriller qui serait signé Dan Brown ou Umberto Eco. Sur la forme, tout est présenté de façon très classique. Les témoignages de la famille, des enquêteurs, des journalistes, et d’anciens membres de la mafia se mêlent aux images d’archives et aux documents d’époque.

« Emanuela est au paradis« 

Parmi les nombreux rebondissements de l’affaire, quatre mots du pape François frappent de stupeur la famille Orlandi. En 2013, quelques semaines après son élection, le pape célèbre une messe dans la petite paroisse où se rendait Emanuela. En saluant Pietro, le frère de la disparue, le pape ne prononce alors que quatre mots : « Emanuela est au paradis« . Surpris, Pietro lui rétorque qu’il souhaite garder espoir pour sa soeur. Et le pape de répéter une seconde fois ces mêmes quatre mots. Sans preuve ni explication, le souverain pontife vient tout simplement de confirmer qu’il connait le sort de la jeune fille disparue trente ans plus tôt.

Si le Vatican est réputé pour renfermer de nombreux secrets depuis des siècles, la disparition d’Emanuela Orlandi est assurément l’un d’eux. De toutes les pistes possibles et inimaginables concernant cette affaire, une seule certitude apparait : toutes mènent au Vatican.

« Emanuela Orlandi : la disparue du Vatican« , documentaire écrit et réalisé par Mark Lewis. Disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 5 =