Berlinale 2018: de Quiberon à Entebbe en photos

La Compétition se poursuit à Berlin, avec la projection de FIGLIA MIA, deuxième film de Laura Bispuri, (déjà présente il y a deux ans à la Berlinale avec ‘Sworn virgin’ (Vierge sous serment pour le titre français)), le film hongrois GENEZIS (dans la catégorie Panorama Special), U-JULY 22 du norvégien Erik Poppe, 3 TAGE IN QUIBERON de la réalisatrice allemande Emily Atef, et 7 DAYS IN ENTEBBE de José Padilha.

FIGLIA MIA nous conte l’histoire d’une enfant déchirée entre sa mère naturelle et sa mère adoptive. La complicité sincère entre la
réalisatrice et ses actrices était clairement palpable lors du photocall et la conférence de presse. Les yeux embués de larmes de Valeria Golino en conférence de presse en témoignent.


U-JULY 22 (titre original : UTOYA 22.JULI) revient sur la tuerie qui a secoué la Norvège et le monde entier, lorsque Anders Behring Breivik tua 77 personnes, dont 69 sur l’île d’Utoya le 22 juillet 2011. L’accueil réservé à l’équipe du film, et notamment à la jeune Andrea Berntzen, ce matin en conférence de presse, laisse présager de belles choses pour le film dans le palmarès à venir du festival.


3 TAGE IN QUIBERON nous ramène en 1981 quand Romy Schneider accepta de passer quelques jours avec le photographe et le journaliste du
magazine STERN pour une interview exceptionnelle sur sa carrière. Et qui d’autre évidemment que Marie Bäumer, dont la ressemblance quasi troublante avec l’interprète de Sissi, pouvait tenir le rôle de Romy. Le film sortira en salles en France le 13 juin prochain.


7 DAYS iN ENTEBBE revient quant à lui sur le détournement du vol Air France 123 entre Tel-Aviv et Paris en 1976, et l’assaut donné pour libérer l’appareil et ses passagers. A noter que Jacques Lemoine, alors officier mécanicien sur ce vol et présent lors de la conférence de presse, a loué le film et confirmé l’exactitude des faits présentés.


Photocalls et tapis rouges furent donc l’occasion de croiser entre
autres, Alba Rohrwacher et Valeria Golino (FIGLIA MIA), Anne Marie
Cseh (GENEZIS), Erik Poppe et Andrea Berntzen (U-JULY 22), Marie
Bäumer (3 TAGE IN QUIBERON), Rosamund Pike et Daniel Brühl (7 DAYS IN ENTEBBE), ainsi que Fanny Ardant (Cocorico !) pour ONDES DE CHOC – JOURNAL DE MA TETE (dans la catégorie Panorama Special).

Credit photos (c) Gianfranco ZANIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 × 25 =