Better than Us : une série sci-fi russe passionnante à (re)découvrir

Disponible depuis l’année dernière sur Netflix, Better than Us est une série de science-fiction russe. Et puisqu’il n’est jamais trop tard pour rattraper les innombrables programmes présents sur la plateforme de streaming, nous nous sommes penchés sur cette création signée Andrey Junkovsky, Aleksandr Dagan et Aleksandr Kessel. Et bien nous en a pris.

Dans un futur où les robots côtoient les humains et les remplacent même dans certains emplois, Viktor Toropov (Alexandre Oustiougov) est le CEO de la société Cronos. Il fait l’acquisition d’Arisa (Paulina Andreeva), un robot de nouvelle génération, capable d’empathie et de « sentiments ». Elle a été spécialement conçue pour devenir épouse et mère adoptive d’enfants, avec pour priorité absolue, de défendre « sa famille ». Mais lorsqu’un agent de sécurité de Cronos la moleste, Arisa se transforme en tueuse, et s’échappe des locaux. Elle va alors croiser le chemin de Sonya (Vita Kornienko), une petite fille qui va devenir son utilisatrice principale, et donc « sa famille ». Le père de Sonya, Georgy (Kirill Käro), est divorcé et tente d’empêcher son ex-femme Alla (Olga Lomonosova) d’émigrer en Australie avec ses enfants. Dans le même temps, un groupe anti-robots intitulé « les Liquidateurs » s’attaque aux androïds, et la police est à leur trousse. Quant à Toropov et ses hommes de main, leur priorité est de récupérer Arisa pour une fabrication à grande échelle, synonyme de glorieux profits.

Composée de 16 épisodes, Better than Us réussit le pari d’entretenir le suspense tout en mêlant plusieurs genres. Le côté sci-fi évidemment avec Arisa et les autres robots, le côté thriller avec un Toropov sans scrupules, et une enquête policière qui lie parfaitement bien l’ensemble. Sans oublier un petit côté romance avec les personnages adolescents, et même certains adultes. Le tout s’avère être captivant de bout en bout, avec une Arisa très attachante, et drôle dans sa volonté de protéger « sa famille », et de devenir la femme de Georgy.

En résumé, Better than Us est une belle surprise que les amateurs de thriller sci-fi sauront apprécier. Avec un cliffhanger qui offre la possibilité d’une suite, il n’y a plus qu’à espérer que celle-ci voit le jour, tant la série est passionnante. Et si vous souhaitez découvrir une autre série russe captivante, on vous recommande de jeter un oeil à To the Lake, récemment mise en ligne sur Netflix.

Better than Us, série de 16 épisodes, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) FR_tmdb.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =