COLLATERAL sur Netflix : Carey Mulligan au coeur d’un complot !

Passée quelque peu inaperçue entre la mise en ligne de JESSICA JONES, LOVE ou encore de ANNIHILATION, COLLATERAL a pourtant débarquée elle aussi la semaine dernière sur Netflix. Une mini-série de 4 épisodes seulement, portée par l’excellente Carey Mulligan.

Tout commence par le meurtre d’un livreur de pizza syrien, abattu devant le domicile londonien d’une femme qu’il vient de livrer. L’inspecteur Kip Glaspie (Carey Mulligan) est chargée de l’enquête, et découvre très rapidement que cet assassinat n’est peut-être pas le fruit du hasard. D’un simple meurtre, l’intrigue se mue rapidement en thriller politique haletant. Inutile de vous dire qu’avec quatre épisodes seulement, aucune place n’est laissée à quelconques atermoiements ou sous-intrigues sans intérêt. COLLATERAL va droit au but, et de façon efficace. A la manière d’un film chorale, tous les personnages clés sont liés, sans aucun lien apparent au premier abord: un leader politique, une prêtre, un témoin du meurtre, une maitresse, ou encore un agent du MI-5. Quatre épisodes qui font écho à l’actualité contemporaine: de l’immigration clandestine, de la difficulté du Labour (Parti Travailliste anglais) à asseoir une position claire sur la question, de l’enrichissement des passeurs de réfugiés aux rapports de l’Eglise avec l’homosexualité, tout y passe.
Réalisée par S.J. Clarkson (Jessica Jones, The Defenders ou encore Dexter entre autres), COLLATERAL met en avant toute une panoplie de personnages féminins. Carey Mulligan bien sûr, dans le rôle du flic fort, l’assassin (no spoiler, on découvre très rapidement que c’est une femme dès le premier épisode !), la témoin, la gérante de la pizzeria, la maîtresse, l’ex-femme du politicien, etc… Toutes sont au coeur de l’intrigue. Là encore, COLLATERAL est dans l’air du temps. Parfaitement réalisée et mise en scène, cette mini-série co-produite par la BBC et Netflix est une pure merveille, tant dans la réalisation que dans l’esthétique: la photographie, les plans, et la bande-son sont impeccables. Et pour ceux qui se demanderaient si une deuxième saison est prévue, la réponse du scénariste David Hare et de S.J. Clarkson est sans appel : Non ! A eux d’expliquer que trop de séries sont écrites avec une fin ouverte pour une éventuelle suite, laissant le spectateur frustré quand celle-ci n’arrive pas. On ne peut qu’acquiéser.

COLLATERAL est disponible sur Netflix, et on vous le recommande vivement ! La bande annonce est ci-dessous, pour ceux qui ne seraient pas encore convaincus.

Credit photos (c) BBC2-Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 17 =