Cry Wolf : violences familiales et implosion d’une famille, pour la série sur Arte

Ce jeudi 19 janvier débute sur Arte la diffusion de la mini-série danoise « Cry Wolf« . Un drama familial sur fond de maltraitance supposée, disponible dès à présent en intégralité sur arte.tv.

Tout débute par une rédaction de la jeune Holly, 14 ans. Elle y relate les violences subies de la part de son beau-père Simon. Alerté par le collège, l’assistant social Lars Madsen est chargé de l’affaire. Son entretien avec la jeune fille le pousse à demander, pour elle et son jeune frère de 8 ans, le placement immédiat en famille d’accueil. Malgré l’absence de preuves (aucun bleu ou traces de violence sur son corps), son témoignage est jugé crédible, et les parents sont abasourdis. Le beau-père nie toute violence à l’égard des deux enfants, et l’enquête va devoir déterminer qui dit la vérité, et qui ment.

Composée de 8 épisodes, « Cry Wolf » aborde le sujet brûlant des violences familiales. Et quelle crédibilité donner à la parole des enfants sur un sujet si douloureux ? Ce drame familial qui voit l’implosion d’une famille nous est montré selon deux points de vue. Celui de la jeune Holly, à la fois terrifiée par les conséquences de ses aveux, déterminée à protéger son demi-frère, et rongée par un sentiment de culpabilité envers sa mère. De l’autre côté, il y a Lars Madsen. Avec son profil avenant, l’homme est plein d’empathie envers Holly et son frère. Mais hanté par une vieille affaire qui se termina en drame familial sanglant, se serait-il laissé duper par les dires de la collégienne ?

Malgré quelques longueurs, il n’y a guère à reprocher à cette série danoise créée par Maja Jul Larsen. Emotion et suspense sont au rendez-vous, et tiennent facilement le spectateur en haleine. « Cry Wolf » peut surtout s’appuyer sur un casting remarquable. La jeune Flora Ofelia Hofmann Lindahl (Holly) impressionne dans la peau de l’adolescente mutique et meurtrie, et Bjarne Henriksen (Lars Madsen) est attachant dans celle du travailleur social engagé et déterminé à protéger les victimes. A leur côté, Christine Albeck Børge et Peter Plaugborg sont tout aussi convaincants dans le rôle des parents.

« Cry Wolf« , mini-série disponible sur arte.tv en intégralité. Diffusion sur Arte des 4 premiers épisodes le jeudi 19 janvier.

Credit photos (c) DR / Arte.

Une pensée sur “Cry Wolf : violences familiales et implosion d’une famille, pour la série sur Arte

  • 20 janvier 2023 à 17 h 51 min
    Permalink

    Excellent.
    Excellent par la sureté de son orchestration comme par le jeu des acteurs.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 9 =