Drunk : une spirale infernale superbe avec Mads Mikkelsen

Parmi les films ressortis en salles cette semaine à la faveur de la réouverture des cinémas, figure « Drunk » de Thomas Vinterberg. Une expérience alcoolique menée par Mads Mikkelsen et ses amis, qui mérite amplement l’Oscar du meilleur film étranger reçu le mois dernier.

D’après la théorie d’un psychologue norvégien, il manquerait à l’homme 0.5 gramme d’alcool dans le sang. Martin (Mads Mikkelsen), prof d’histoire déprimé, et trois de ses collègues décident alors de tester cette théorie, de façon quasi scientifique : on ne boit que pendant la journée, jamais après 20h, et voyons si cette ivresse contrôlée améliore le quotidien. Ravis des premiers résultats encourageants, la phase 2 est enclenchée, et pousse le bouchon un peu plus loin. Là encore, l’alcool semble faire des merveilles, alors pourquoi ne pas aller plus loin ? Mais sans surprise, la descente de bouteilles de vodka va rapidement tourner à une descente aux enfers…

Traiter du sujet de l’alcoolisme et de ses conséquences désastreuses sans porter de jugement moral est la première grande qualité du film de Vinterberg. Utiliser l’humour et la légèreté n’empêche aucunement de donner de la profondeur au récit. D’autant que la caméra du réalisateur danois se pose avec brio sur ses personnages. Tout y est lisible et déchiffrable dans leurs regards, leurs gestes, ou sur leurs visages. Le désarroi, ou le désenchantement de ces hommes, qui passés la quarantaine, n’ont pas la vie dont ils avaient rêvé plus jeunes. Alors oui, quand soudain quelques verres d’alcool semblent améliorer leur quotidien, on les retrouve heureux, exaltés, tels les adolescents qui ouvrent le film, courant autour d’un lac avec pour objectif de boire le plus de bières possible. Et pour décrire cette spirale infernale dans laquelle ils s’enfoncent, Vinterberg peut s’appuyer sur un casting superbe, emmené par Mads Mikkelsen. A ses côtés, Magnus Millang, Thomas Bo Larsen et Lars Ranthe complètent admirablement le carré d’amis.

On aurait presque envie de dire « ça s’arrose ! », pour fêter la réouverture des cinémas. Et « Drunk » est le film idéal pour cela. C’est drôle, touchant, tragique, et le film est une réussite totale, à l’image de la scène finale, où Mads Mikkelsen se lâche totalement. Une ode à la vie superbe !

« Drunk« , une ressortie dans les salles le 19 mai.

Credit photos (c) Henrik Ohsten.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 × 16 =