Eurovision Song Contest: Ferrell et McAdams en mode kitsch & fun

C’est LA nouveauté Netflix de la semaine dans la catégorie films : Eurovision Song Contest: The Story of Fire Saga, avec Will Ferrell et Rachel McAdams. Une comédie co-écrite par Will Ferrell et réalisée par David Dobkin, qui comme son titre l’indique, nous entraîne dans les coulisses du fameux concours de chansons européen.

Quand le petit Lars (Will Ferrell) découvre en 1974 le groupe Abba et sa chanson Waterloo gagnant l’Eurovision, son destin s’illumine devant ses yeux. Lui aussi, plus tard, participera et remportera le concours. Quarante ans plus tard, son rêve est toujours d’actualité même si personne dans son petit village de pêcheurs islandais ne croit en lui, à commencer par son père (Pierce Brosnan). Heureusement il y a Sigrit (Rachel McAdams), son amie d’enfance, avec qui il forme le duo musical Fire Saga. Et par un concours de circonstances que nous tairons ici, le duo se retrouve finalement à représenter l’Islande lors du concours Eurovision cette année-là. Une aventure loin d’être gagnée d’avance…

La comédie peine à démarrer et s’attache à nous présenter le duo phare du film. Lars et Sigrit vivent dans leur bulle musicale, gentiment moqués par les locaux de leur village. Lui n’a clairement pas fait grand chose de sa vie, et elle, croit aux Elfes en leur apportant biscuits et autres offrandes. Mais le lien indéfectible qui les unit est plus fort que tout. Une fois arrivés en Ecosse où se déroule la compétition, le film prend finalement son envol, et la comédie peut commencer. Si l’intention de Will Ferrell était de faire découvrir à ses compatriotes américains ce monument devenu culte qu’est l’Eurovision, le pari est plutôt réussi. Le déroulement du concours et surtout les prestations survoltées et souvent kitsch des participants restituent assez fidèlement la réalité. Les puristes (car oui il y en a, notamment dans les pays nordiques !) trouveront en revanche que tout cela est très éloigné de la réalité du show où tout est strictement millimétré. Et une fois le décor posé, il y a bien évidemment l’histoire de Lars et Sigrit. Le duo Ferrell/McAdams est irrésistible. Les looks et costumes sont à mourir de rire, leur naïveté (pour ne pas dire plus) est parfois touchante, mais tout cela ne suffit à faire de The Story of Fire Saga une comédie hilarante. Il y a bien deux ou trois moments où l’on va rire aux éclats, on pense notamment à la demi-finale et la roue de hamster, mais sinon, l’ensemble reste plutôt soft.

Le principal défaut du film vient finalement d’un mélange des genres qui rend le tout assez brouillon. La description d’un concours qui fascine certains européens depuis 60 ans, une romance sous-jacente qui n’ose s’exprimer entre les deux protagonistes, et la poursuite d’un rêve inaccessible de deux adultes restés finalement enfants. Il reste de tout cela le principal, à savoir Ferrell et McAdams. Et le talent conjugué de ces deux là suffit à faire passer un bon moment devant le film.

Eurovision Song Contest: The Story of Fire Saga, disponible sur Netflix le 26 juin.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 2 =