Halston : mini-série passionnante, avec Ewan McGregor totalement bluffant

Disponible depuis le 14 mai sur Netflix, la mini-série « Halston » retrace le parcours flamboyant d’une icône de la mode américaine, Roy Halston Frowick. Avec un Ewan McGregor totalement bluffant dans le rôle titre, cette nouvelle création signée Ryan Murphy est une vraie réussite.

Son nom n’est certainement pas le plus connu de ce côté-ci de l’atlantique, mais il est une véritable icône de la mode au pays de l’Oncle Sam. Halston, qui choisi de donner son deuxième prénom à sa marque, créa dans les années 70 un véritable empire de la mode. Après la création de quelques chapeaux pour Jackie Kennedy, le talentueux créateur va imposer son nom dans la haute-couture et le prêt-à-porter. La mini-série en cinq épisodes nous retrace ce parcours fulgurant d’un homme aussi détestable qu’attachant, et c’est tout simplement passionnant.

C’est un peu le rise and fall de bien des destins. L’ascension fulgurante d’un petit gars né au fin fond de l’Indiana, avant une chute toute aussi brutale, qui le voit perdre jusqu’à l’utilisation de son nom. Mais au-delà du parcours professionnel, c’est sur l’homme multi-facettes que la mini-série se penche. Génie talentueux, arrogant, caractériel, drôle, et même odieux avec ses proches, Halston est tout cela, mais il est surtout attachant. Et l’interprétation d’Ewan McGregor dans le rôle titre est tout simplement bluffante. Les longues années de ce parcours retracé le font passer par toutes les émotions, des plus drôles aux plus sinistres, et l’acteur écossais impressionne dans chacun des registres. A ses côtés, se trouve Krysta Rodriguez, étincelante et plus vraie que nature dans la peau de l’icône hollywoodienne Liza Minnelli, l’amie de toujours du créateur de mode. Il en va de même avec Rebecca Dayan, parfaite incarnation de la bijoutière Elsa Peretti, ou encore de Bill Pullman, l’homme d’affaires qui s’associa, pour le meilleur et pour le pire, à Halston.

En plus du parcours personnel du créateur, « Halston » est également une fascinante photographie des années 70 et 80 : folles soirées au célèbre Studio 54 de New York, addictions en tout genre, cocaïne, sexe, sida (dont Halston décèdera en 1990) ou encore appétit sans limite des golden boys financiers, tout y est ! Et le résultat est de toute beauté. Une mini-série passionnante sur un personnage attachant, à voir absolument !

« Halston« , mini-série de 5 épisodes, écrite par Ryan Murphy, Ian Brennan, et Sharr White, réalisée par Daniel Minahan.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 22 =