Insatiable : une saison 2 délirante à consommer sans modération

La bande-annonce nous promettait un joyeux bordel (twisted et messy), et c’est exactement ce que la deuxième saison d’Insatiable nous propose. La comédie déjantée créée par Lauren Gussis signe un retour réussi, avec 10 nouveaux épisodes hilarants de bout en bout.

Une saison 2 qui s’ouvre exactement là où le final de l’année dernière nous avait laissé. Dans les bois, où Patty (Debby Ryan) et Bob (Dallas Roberts) tentent de se débarrasser des cadavres laissées derrière elle par la jeune fille. Le ton est donné d’emblée, cette deuxième saison va être très fun. Avec l’aide de Bob, Patty continue sur la route des concours de beauté avec en point de mire le titre de Miss America. Du côté de son mentor, cette saison s’attarde sur les conséquences du threesome « raté » avec son amant Bob (Christopher Gorham) et sa femme Coralee (Alyssa Milano) la saison dernière. Bob n’a pas voulu choisir entre les deux et se retrouve sans l’un ni l’autre.

Insatianle
Le duo Patty/Bob n’est pas au bout de ses peines dans Insatiable.

En reprenant les mêmes recettes qui ont fait le succès de la première saison (on laissera une fois de plus la polémique ridicule de l’an passé, accusant la série de grossophobie), Insatiable s’affirme comme l’une des meilleures comédies proposée par Netflix. Un humour noir, décalé, et un ton dévergondé qui tranchent avec le politiquement correct en vogue depuis plusieurs années à Hollywood. Le duo Ryan/Roberts continue de faire des étincelles, et notamment Dallas Roberts, hilarant et bluffant dans chacune de ses scènes. Et si Alyssa Milano est un peu moins présente à l’écran que dans la saison précédente, les seconds rôles remplissent parfaitement leur part du contrat. On retiendra notamment Arden Myrin (Regina), plus cinglée que jamais, à qui les scénaristes ont réservé une place de choix dans le scénario. Et si le fun et le grand n’importe quoi sont les bases de la série, Insatiable n’oublie pas d’apporter un éclairage presque éducatif sur les troubles alimentaires et leurs causes potentielles. Preuve que les critiques adressées lors du lancement de la série ont trouvé un écho aux oreilles des scénaristes.

En résumé, si vous avez aimé la première saison d’Insatiable, vous allez adorer ces 10 nouveaux épisodes. Parfaitement bien rythmée, avec des arcs scénaristiques secondaires pour chacun des personnages, cette deuxième saison est à consommer sans modération. Les cadavres continuent de s’égrainer au fil des épisodes, et le final ne peut que nous conduire vers une troisième saison. Nous laisser sur notre faim de cette façon là serait cruel de la part de Netflix. On croise donc les doigts pour une saison 3 !

Insatiable, saison 2, disponible sur Netflix depuis le 11 octobre.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 22 =