Le Goût des marguerites : une saison 2 moins captivante

Deux ans après la diffusion de la première saison sur Netflix, le thriller galicien Le Goût des marguerites revient sur la plateforme de streaming ce vendredi. Une deuxième saison de 6 épisodes, qui comme la précédente, entretient le mystère jusqu’au bout.

L’histoire reprend deux ans après le final de la première saison. On y retrouve Rosa (Maria Mera), devenue Eva (nous tairons ici la raison pour ceux qui n’auraient pas encore vu la première saison), sortant de prison après avoir purgé sa peine. L’ex membre de la Garde Civile n’est pas au mieux psychologiquement, souffrant d’amnésie et de visions étranges. Toute l’intrigue de ces nouveaux épisodes sera d’ailleurs centrée sur ces éléments. Une fois de plus nous ne divulguerons rien, sachez simplement qu’Eva se lance sur la piste d’un réseau de prostitution infantile, ou mafieux et pédophiles prospèrent. Le tout reste bien évidemment en lien avec les événements de la première saison, à commencer par le meurtre de sa soeur.

Cette deuxième saison reprend les mêmes codes que la précédente, à commencer par son rythme très lent, accentué par la semi léthargie dont souffre parfois Eva. Les premiers épisodes sont assez brouillon, et risquent même d’en dérouter certains. Difficile parfois de faire le lien entre les agissements d’Eva et ceux de l’inspecteur de police Salgado (Santi Prego), dont les histoires de divorce n’apportent rien au scénario. On déplorera également le peu d’originalité concernant les éléments des meurtres, où une fois de plus L’Enfer de Dante s’invite, comme tant de fois d’autres auparavant. Et comme pour la saison précédente, les apparences ne sont jamais ce qu’elles semblent être, et les rebondissements se succèdent. Certains sont flairés des minutes à l’avance, d’autres sont beaucoup mieux amenés. Et c’est finalement l’épisode final qui sauve une saison un peu décevante. Là encore, il faut attendre le bout du bout pour connaitre toute la vérité.

En résumé, cette deuxième saison s’avère moins captivante que la première, en donnant l’impression de ne pas avancer, ou bien de manière brouillonne. Les fans de la première saison (et ils sont nombreux !) devraient néanmoins y trouver leur compte, et le final laisse même espérer une éventuelle suite.

Le goût des marguerites, saison 2, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) CTV / Netflix.

2 pensées sur “Le Goût des marguerites : une saison 2 moins captivante

  • Ping :Le Goût des marguerites : thriller lent mais convaincant - CineReflex

  • 21 avril 2021 à 21 h 42 min
    Permalink

    Encore une fois voici une critique peu convaincante. La deuxième saison est superbement jouée et le scénario encore plus solide que celui de la première saison. Le spectateur est tenu en haleine jusqu’au dénouement final.

    Mais évidemment, celui qui veut de l’action, du sexe frontal et des cascades toutes les 2 minutes n’y trouvera pas son compte.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 6 =