Marcella, saison 3: toujours aussi bon, toujours plus sombre

Avertissement : la critique ci-dessous comporte des spoilers concernant le final de la saison 2 !

La troisième saison de Marcella est enfin arrivée sur Netflix. Deux ans après le final qui voyait la détective Marcella Backland tout abandonner derrière elle, l’heure est venue de découvrir ce qu’il est advenu d’elle, et sans surprise, l’aventure est toujours aussi chaotique.

La scène finale de la saison 2 laissait présager du destin de Marcella. C’est donc sans surprise que nous la retrouvons sous une autre identité, Keira May Devlin, travaillant sous couverture à Belfast. Loin de sa vie d’avant à Londres, elle s’est reconstruite grâce à l’aide de Frank (Hugo Speer), l’officier de police qui l’a recrutée. Sa mission ? Infiltrer la richissime famille Maguire, et démanteler leur trafic mafieux de drogues et d’êtres humains. Tout se passe pour le mieux jusqu’à un meurtre commis à Londres par l’un des membres de la famille. Rien de tel pour faire débarquer la police londonienne à Belfast, et c’est bien évidemment l’inspecteur Rav Sangha (Ray Panthaki) qui est chargé de l’enquête. La couverture de Marcella, mais surtout sa mort simulée en fin de saison 2, risque alors d’être exposées…

Cette troisième saison de Marcella apparaît moins sombre au niveau du scénario. Fini ici les enquêtes lugubres faites de meurtres et de disparitions d’enfants. Même si les cadavres s’accumulent toujours, le contexte reste celui du règlement de comptes dans le milieu mafieux. En revanche, si dès le premier épisode de la série en 2016, les troubles psychologiques de Marcella ont constitué un élément majeur de la série créée par Hans Rosenfeldt, ils sont clairement le point central de cette troisième saison. Au fond du trou plus que jamais, Marcella lutte contre ses troubles de la mémoire, et d’avoir endossé une nouvelle identité n’aide certainement pas à dissocier Marcella de Keira.

Comme les deux saisons précédentes, ces huit nouveaux épisodes sont passionnants de bout en bout, et bien évidemment, Anna Friel est toujours aussi bluffante. Celle qui a remporté un Emmy Award de la meilleure actrice pour ce rôle en 2017, est cette fois-ci entourée de Amanda Burton, Michael Colgan, Aaron McCusker, Kelly Gough et Martin McCann, tous membres de la famille Maguire.

Après cette passionnante saison, reste à savoir si une saison 4 sera commandée. Le final offre la possibilité d’une fin de série satisfaisante, et bien entendu, laisse la porte ouverte à une éventuelle suite. Si tel devait être le cas (et on l’espère fortement !), il faudra probablement s’armer de patience, car la série ne sera diffusée en Angleterre qu’à l’automne sur le réseau ITV. Une fois n’est pas coutume, Netflix qui possède les droits pour l’international, aura eu la primeur de la diffusion. Vous l’aurez donc compris, si saison 4 il y a, ça ne sera pas avant 2022…

Marcella, saison 3 de 8 épisodes, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 × 15 =