Après toi, le chaos : la mini-série par le créateur d’Elite

Après Elite, Carlos Montero revient sur Netflix avec une nouvelle création adaptée de son propre roman. Intitulée Après toi, le chaos cette mini-série en 8 épisodes reprend les mêmes codes que sa grande soeur Elite, sans parvenir à convaincre totalement.

L’histoire suit l’arrivée de Raquel (Inma Cuesta), une professeure de littérature dans la petite ville natale de son mari German (Tamar Novas), pour effectuer un remplacement dans un lycée. N’ayant pas reussi à faire le deuil de sa mère décédée, Raquel doit aussi conjuguer avec quelques doutes concernant son couple. Ce qu’elle ignore en arrivant, c’est que sa prédécesseure Viruca (Barbara Lennie) s’est suicidée, et que certains élèves pourraient bien en être la cause. C’est notamment le cas d’un certain Iago (Aron Piper), avec qui Viruca entretenait une relation aussi dangereuse que malsaine. Bien décidée à ne pas se laisser faire par ses élèves, Raquel va peu à peu mener l’enquête, découvrir que la ville et ses habitants regorgent de secrets, et tout faire pour ne pas connaître le même destin funeste que Viruca.

Sur la papier Après toi, le chaos applique la même recette que celle d’Elite. Des mystères, des rebondissements, et des faux-semblants qui mettent en déroute le spectateur de façon régulière. Mais comme souvent en pareil cas, trop d’invraisemblances finissent par nuire à la crédibilité de l’ensemble. La faute en revient notamment au personnage de Iago, insupportable de suffisance et à l’égo surdimensionné. Dans le genre « branleur-de-17-ans-qui-se-la-joue-et-se-prend-pour-un-Don-Juan », on fait difficilement pire, soyez prévenus. On ne peut alors que dire dommage, car sur le plan de la réalisation, la recette fonctionne plutôt bien. On suit le destin des deux femmes, Raquel et Viruca, dans deux timeline distinctes, et le parallèle qui se crée entre elles est assez addictif. C’est d’ailleurs de ce côté là que l’on trouve la vraie réussite de la mini-série. Inma Cuesta et Barbara Lennie sont convaincantes de bout en bout et restent l’attrait essentiel de ce thriller.

En résumé, les amateurs de séries où les rebondissements s’enchaînent, et où les apparences ne sont jamais ce qu’elles sont, devraient y trouver leur compte. Il conviendra néanmoins de faire abstraction d’un trop grand nombre de situations invraisemblables, qui nuisent à la crédibilité de l’ensemble.

Après toi, le chaos, mini-série de 8 épisodes, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 22 =