Someone Great : RomCom sympa qui dresse le portrait d’une rupture

Someone Great (ou Quelqu’un de bien, pour le titre français) est la nouveauté Netflix du jour. Une comédie romantique écrite et réalisée par Jennifer Kaytin Robinson, qui dresse le portrait d’une rupture « moderne », loin des sentiers battus habituels de la RomCom classique.

Someone Great
Un trio génial qui fait la réussite de Someone Great

Jenny (Gina Rodriguez) a besoin de ses deux meilleures amies pour digérer sa rupture d’avec Nate (Lakeith Stanfield) la nuit précédente. Un job en or à l’autre bout du pays qu’elle s’apprête à endosser, mais que lui préfère ne pas envisager. Si Someone Great s’ouvre à priori sur un scénario plutôt classique, le film va très vite englober d’autres aspects liés à cette séparation. Une journée que les trois copines vont passer ensemble, et qui pour elles, va tout changer. Sans trahir le final, ne vous attendez pas à la traditionnelle scène de poursuite finale dans un aéroport pour rattraper l’être aimé.

Non, Someone Great nous offre au contraire un récit réaliste d’une rupture à l’heure des réseaux sociaux. Celle où toute l’histoire d’amour d’un couple peut défiler devant nos yeux, résumée à coups de tweets, sms, posts Instagram et Facebook. Quand tout va bien, ce n’est que bonheur. Et quand tout est fini, cela peut faire très mal. On découvre ainsi en 2 minutes l’histoire de Jenny et Nate, ensemble depuis 9 ans, jusqu’à la nuit dernière. Mais le film, volontairement féministe, offre surtout une belle histoire d’amitié entre filles, où quoi qu’il arrive, chacune est là pour les autres. Et c’est aussi celui de la maturité qui vient, en disant adieu à ses 20 ans lorsque la trentaine approche. Le moment venu où celle qui n’ose s’engager franchement dans une relation franchit le pas, et celle qui est engluée dans une histoire sans bonheur décide de la stopper. Et c’est enfin, là encore sans trahir la conclusion du film, le témoignage qu’une rupture, aussi douloureuse soit-elle, n’est pas une fin en soi. Nos trois copines sont certes terrifiées par l’avenir qui les attend, par les nouveaux tournants que vont prendre leurs vies, mais elles sont aussi soulagées. Et puisque la musique est omni-présente dans le film, on pourrait résumer le tout avec la chanson nostalgique de Maxime Le Forestier, celle où il laisse justement ses 20 ans derrière lui : « J’ai eu 30 ans, je suis content, bonsoir. ».

Si le scénario ne peut éviter certains clichés de la RomCom, comme le passage obligatoire par Washington Square, ou encore l’abus d’alcool et de drogues pour « oublier » la souffrance, il est surtout porté par un trio génial d’actrices. En plus de Gina Rodriguez, Brittany Snow (Blair) et DeWanda Wise (Erin) affichent une complicité sans faille à l’écran, formant un trio touchant et irrésistible. Au final, Someone Great est une belle surprise, qui combine à merveille comédie et émotion, et qui surtout, présente un final différent de ceux généralement offerts par une RomCom.

Someone Great, disponible sur Netflix depuis le 19 avril.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 − 2 =