The Kissing Booth 2, une suite cheesy et mielleuse à souhait

C’est probablement la suite la plus attendue de cet été sur Netflix, et elle est enfin là ! The Kissing Booth 2 a la lourde tâche de succéder au premier film, devenu un véritable phénomène dès sa sortie il y a deux ans. Alors, la romcom adolescente « deuxième volet » est-elle à la hauteur des attentes ? Verdict.

La bande-annonce en dévoilait déjà beaucoup. Tout commence par un rapide résumé de l’été idyllique que Elle (Joey King) vient de passer avec Noah (Jacob Elordi), avant que celui-ci ne s’envole pour Harvard à l’autre bout du pays. La relation longue distance s’annonce encore plus difficile pour les deux tourtereaux lorsque la belle Chloe (Maisie Richardson-Sellers) semble se rapprocher de Noah, et que Marco (Taylor Zakhar Perez), un nouveau venu au sourire ultra-bright et au corps bodybuildé, entre dans la danse du côté de Elle. Vous l’aurez compris, les scénaristes ne sont pas allés chercher plus loin que le triangle ou le quatuor amoureux. Du très classique. On continue par ailleurs de suivre l’histoire entre Lee (Joel Courtney) et Rachel (Meganne Young), contrariée par l’omniprésence de Elle dans les parages.

Si sur la forme et le fond, rien ne diffère vraiment du premier film (le rythme est soutenu, le côté comique un peu potache ou cul-cul est bien présent, et la photographie est toujours aussi saturée), à trop vouloir en faire, les scénaristes Vince Marcello et Jay S. Arnold se sont pris les pieds dans le tapis. La balance entre les amitiés et les dramas romantiques des uns et des autres a du mal à s’établir concrètement, avec pour conséquence, une sorte de répétition perpétuelle tout le long du film. Et avec une durée de 2h10, on avance en faisant du surplace. Dommage, car en offrant une réflexion plus posée sur ce que pourrait/devrait être son avenir, le personnage de Elle gagne en maturité, mais l’idée est très vite dissoute au milieu de tout le reste.

The Kissing Booth 2 a le mérite de faire mieux que l’autre romcom maison, A tous les garçons que j’ai aimés, dont le deuxième volet était franchement mauvais. Ici, tout est mielleux et cheesy à souhait, et on y ajoute même une dose de romance homosexuelle, histoire de bien coller à l’air du temps. Les fans du premier film seront probablement ravis de retrouver leur couple préféré, mais une romcom un peu plus mature aurait été la bienvenue.

The Kissing Booth 2, disponible sur Netflix le 24 juillet.

Credit photos (c) Netflix.

Une pensée sur “The Kissing Booth 2, une suite cheesy et mielleuse à souhait

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 6 =