Toutouyoutou : géniale série 80’s d’espionnage et…d’aérobic !

OCS vient de dévoiler sa nouvelle création française « Toutouyoutou« . Une série d’émancipation féminine dans les années 80, où espionnage industriel côtoie…l’aérobic. Dix épisodes totalement addictifs.

Le titre fait bien évidemment référence au générique de la célèbre émission tv de Véronique et Davina dans les années 80. Créée par Maxime Donzel et Géraldine de Margerie, « Toutouyoutou » nous ramène en 1982 à Blagnac, dans la banlieue de Toulouse. Là-bas, tout le monde ou presque travaille pour le secteur de l’aéronautique. C’est le cas de Didier, le mari de Karine qui vient de fêter ses 40 ans. Lassée de son existence monotone de mère au foyer, le salut va venir de sa nouvelle voisine, Jane. Américaine fraîchement débarquée dans le quartier, elle va initier Karine et ses amies à une nouvelle discipline : l’aérobic. Mais derrière son énergie, sa bonne humeur et ses justaucorps fluo, se cache en réalité une espionne, chargée de récolter les infos concernant le nouvel avion développé par les européens.

Aérobic et espionnage industriel, voilà un combo original…et totalement réussi ! Les nostalgiques des années 80 se replongeront avec délectation dans cette décennie qui voit déferler l’Américanisation de masse en France. Karine et ses copines découvrent, en plus de l’aérobic, les cheeseburgers, les bagels ou encore le Diet Coke. Mais « Toutouyoutou » est avant tout une histoire d’émancipation féminine, celui de quatre femmes au profil totalement différent. Et c’est justement dans son casting féminin que la série trouve toute sa réussite.

Claire Dumas, Alexia Barlier, Sophie Cattani, Souad Arsane et Apollonia Luisetti incarnent à la perfection des personnages haut en couleur, et très attachants. Au fil des épisodes, leur métamorphose est un réel plaisir à suivre, là où les personnages masculins oscillent tous entre losers et crétins. Mention spéciale à Jérôme Pouly, lui aussi irrésistible dans la peau de Didier, l’époux de Karine.

Présentée en mars dernier au Festival Séries Mania de Lille, cette première saison de « Toutouyoutou » est une réussite totale. C’est drôle, touchant, avec une pointe de feel good et de nostalgie tout droit venue des années 80. Dix épisodes d’environ 25 minutes chacun qui se dévorent d’un trait, et qui espérons-le, seront suivis d’une deuxième saison.

« Toutouyoutou« , saison 1, disponible sur OCS Max et OCS à la demande.

Credit photos (c) Ex Nihilo / OCS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 2 =