Berlinale 2019: Ozon, Akin…les photos des jours 2 et 3 à Berlin

Deuxième journée de la Berlinale 2019 qui a vu l’entrée en Compétition du dernier film de François Ozon, Grâce à Dieu, qui sortira le 20 février prochain dans les salles françaises. Le réalisateur était accompagné des acteurs du film, Denis Ménochet, Melvil Poupaud, Swann Arlaud ainsi que de l’actrice Aurélia Petit. L’occasion pour le cinéaste de défendre son film, quand on sait que certains (dont les noms n’ont pas été changés dans le film) veulent reporter sa sortie. Un travail proche du documentaire qui s’appuie sur des interviews et des témoignages déjà rendus public, et qui est orienté vers l’humain plus que le judiciaire (les procès sont en cours). Si Berlin semblait l’endroit idéal pour dévoiler le film, nul doute que celui-ci n’a pas fini de faire parler de lui à sa sortie.

L’autre événement notable de la journée fut la présentation du film Light of My Life dans la section Panorama du festival. Première réalisation de l’acteur Casey Affleck, le film se concentre sur la relation d’un père et sa fille (Casey Affleck et Anna Pniowsky) dix ans après l’apocalypse, ou la peste a décimé toute la population féminine. Il met en vedette la jeune actrice canadienne Anna Pniowsky, déjà remarquée dans le film d’horreur He’s Out There, et qui interprète la fille de Affleck. Ce dernier tente de la protéger au mieux de la population masculine environnante. Présente aux côtés du réalisateur dans la capitale allemande, la jeune actrice semble promise à un bel avenir.

Samedi fut en revanche beaucoup plus « couleur locale » avec principalement des films allemands et autrichiens. Der Boden unter den Füssen de Marie Kreutzer (avec Valerie Pachner, Pia Hierzegger et Mavie Hörbiger) a ouvert la journée, suivi de All My Loving de Edward Berger dans la section Panorama. Ce fut ensuite le tour de Fatih Akin de venir présenter son dernier long métrage intitulé Der Goldene Handschuh (The Golden Glove). Enfin, le retour d’un habitué de la Berlinale, avec la présence de Stellan Skarsgard dans le film norvégien Out Stealing Horses (titre anglais) de Hans Petter Moland.

Vous pouvez retrouver les photos de ces deux journées dans la galerie ci-dessous, et si vous avez raté les photos de la soirée d’ouverture jeudi soir, la galerie se trouve juste ici.

Credit photos (c) Gianfranco ZANIN / CineReflex.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
42 ⁄ 21 =