First Love : sublime série sur un premier amour perdu… et retrouvé ?

Disponible sur Netflix depuis ce jeudi, le drame romantique japonais « First Love » possède tous les ingrédients pour faire fondre les plus « fleur bleue » de ses abonnés.

Comme son titre l’indique, « First Love » est l’histoire d’un premier amour. Celui entre Harumichi Namiki et Yae Noguchi, deux lycéens qui tombent amoureux à la fin des années 90. Jeunes et fous d’amour, l’avenir leur promet alors d’être radieux. Mais 20 ans plus tard, le constat est tout autre. Yae, jadis élève modèle, est chauffeuse de taxi, et mère célibataire d’un adolescent. Harumichi, après avoir été pilote dans les forces aériennes japonaises, est désormais veilleur de nuit dans une tour de bureaux, et s’apprête à en épouser une autre.

Entre présent et passé, les 9 épisodes de cette série créée par Yuri Kanchiku, vont alors dérouler cette histoire d’amour. Si les flashbacks tirent leur réussite de la candeur et la naïveté toute naturelle de deux adolescents amoureux, la partie la plus belle et émotionnelle se trouve, elle, au présent. Harumichi, qui a retrouvé Yae par hasard, n’a rien oublié de ce premier amour. Lui croit au destin, aux petites choses, et à ces rencontres qui changent le cours d’une vie. Elle, en revanche, n’en a aucun souvenir, pour une raison que nous tairons ici. Alors cet amour perdu et possiblement retrouvé peut-il renaître une fois de plus entre les deux tourtereaux ?

Les plus romantiques ne pourront que succomber à cette série japonaise, magnifiquement réalisée. Sans renfort de violons ou de mélo larmoyant, « First Love » mise avant tout sur l’émotion et la tendresse de ses personnages. Là encore, si Yagi Rikako et Towa Araki sont touchants dans la version jeune du couple, c’est surtout du côté des adultes que la magie opère. Difficile de ne pas succomber au charme de Hikari Mitsushima (Yae), qui irradie l’écran de son sourire ou ses larmes dans chacune de ses scènes. Une interprétation de toute beauté qui vaut également pour Takeru Satō (Harumichi), absolument impeccable dans la peau de celui qui croit au destin et à son inoubliable premier amour.

Après deux romcoms en demi-teinte (« Noël tombe à pic » et « Christmas with You« ), les abonnés Netflix en quête d’une belle histoire d’amour, vont pouvoir se consoler avec « First Love« . C’est beau et touchant, les décors extérieurs sont splendides, et l’ensemble est une réussite totale.

PS : attention aux scènes post-générique du dernier épisode..

« First Love« , saison 1, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Une pensée sur “First Love : sublime série sur un premier amour perdu… et retrouvé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 18 =