« Major Grom : le Docteur de Peste » : un super-héros russe débarque sur Netflix

« Major Grom : le Docteur de Peste » est un film de super-héros russe, disponible ce mercredi sur Netflix. Il s’agit de la première adaptation cinématographique d’une bande-dessinée russe, qui voit un policier se lancer à la poursuite d’un impitoyable justicier.

Nous sommes à Saint-Petersbourg. Le major Igor Grom (Tikhon Zhiznevskiy) est un policier intègre qui lutte sans merci contre le crime, avec des méthodes parfois peu orthodoxes. Rien de comparable néanmoins avec celles qu’utilise un mystérieux justicier caché sous le masque d’un docteur de peste. Lui, ne fait pas dans la dentelle en éliminant ses cibles au lance-flamme ou avec des bombes. Et cette « peste » qu’il combat, ce sont tous les nantis, les corrompus, et les cupides qui passent toujours entre les mailles du filet de la justice ou du système, en se fichant bien du sort des petites gens. Le major Grom se lance alors à ses trousses, bien décidé à démasquer l’identité de ce justicier que la population considère comme le nouveau Robin des bois.

Sur le papier, rien de bien original. D’un côté, un policier chevronné et déterminé, et de l’autre, un vilain que rien n’arrête. Le schéma classique d’une histoire de super-héros, où action et humour se confondent. La réalisation signée Oleg Trofim est dynamique et stylisée, et peut compter sur une très belle photographie chatoyante et saturée. Et la richesse des décors qu’offre Saint-Petersbourg est un écrin parfait pour les multiples scènes d’action aux effets spéciaux particulièrement bien soignés.

L’humour est l’autre force sur lequel repose le film. La course poursuite du début en est l’illustration parfaite, tout comme les scènes au commissariat. De même, le personnage de Dubin (Aleksandr Seteykin), stagiaire rookie qui se transforme en coéquipier d’Igor, apporte un petit brin de légèreté salutaire. Sans oublier l’inévitable jolie journaliste (incarnée par Lioubov Novikova) pour qui le héros va peu à peu tomber. Là encore, rien que du très classique.

S’il y avait un défaut principal à trouver au film, il serait dans sa durée. Près de 2h20, cela n’empêche pas quelques longueurs, sans jamais toutefois tomber dans l’ennui. Pour le reste, « Major Grom : le Docteur de Peste » a tout du blockbuster à l’américaine, teinté d’une bonne critique d’une société russe gangrénée par la corruption à tous les étages. Les amateurs de films d’action plutôt bien foutus devraient y trouver leur compte.

« Major Grom : le Docteur de Peste« , disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 4 =