One Night : une mini-série britannique à découvrir sur arte.tv

Disponible sur arte.tv, la mini-série britannique « One Night » nous plonge au coeur d’un drame en quatre épisodes, déroulé à la façon d’un film choral.

Synopsis : Pourquoi Alfie est-il en possession d’une arme à feu ? Resserrée sur vingt-quatre heures, One Night décrypte sous quatre angles et autant de personnages-clés l’impitoyable enchaînement de faits qui piège un enfant et conduit à une nuit tragique. Infusée de Shakespeare et de Ken Loach, une série coup de poing portée par des acteurs chevronnés et un ado époustouflant.

Tout commence donc avec le jeune Alfie, 13 ans, qui se présente au commissariat pour y remettre une arme à feu, prétendument trouvée. Interrogé, le jeune garçon refuse de donner son nom et reste mutique. Les caméras de surveillance l’ont repéré sur les lieux d’un drame survenu la veille au soir, entouré par une bande de voyous de son quartier.

Une même journée, quatre personnages.

Chaque épisode s’attache alors à revivre les dernières 24 heures, vues par un personnage différent. Ted, un commercial à la limite du burn-out, excédé par un paquet de chips jeté au sol devant son domicile par un groupe de lycéennes, dont fait partie Rochelle. Centrée sur elle, l’épisode deux commence à dessiner les contours du drame, tout comme l’épisode suivant qui revisite la journée de Carol, la mère de Rochelle. Il faut alors attendre le dernier acte, évidemment centré sur Alfie, pour que toutes les pièces du puzzle s’assemblent, jusqu’à un final non avare en surprises.

A la façon d’un film choral.

Bâtie tel un puzzle, la série voit les quatre personnages se croiser et leurs histoires s’entremêler au cours de cette journée fatidique. Avec une écriture millimétrée, le scénario remet petit à petit les pièces en place, et le suspense reste savamment entretenu jusqu’à la fin.

Porté par un casting convaincant, à commencer par le jeune Billy Matthews (Alfie), il n’y a guère à reprocher à cette mini-série britannique. Malgré quelques longueurs, notamment pour l’épisode 3, « One Night » se laisse facilement dévorer, et délivre un thriller « de voisinage » captivant.

« One Night« , mini-série de 4 épisodes, disponible sur arte.tv. Avec Douglas Hodge, Georgina Campbell, et Jessica Stevenson.

Credit photos (c) BBC One / Arte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 2 =