« 6ixtynin9 : la série » : une comédie noire sanglante

Après le film de 1999 (inédit en France), « 6ixtynin9 » s’offre un remake en série, disponible sur Netflix.

L’histoire reste la même que celle du long métrage signé Pen-ek Ratanaruang, cette fois déclinée en six épisodes. On y suit Toom, une jeune femme tout juste licenciée sans indemnités, qui trouve devant sa porte un colis rempli d’argent. Une fortune, déposée là par erreur, qu’elle va décider de garder. Mais lorsque les mafieux, à qui l’argent était destiné, viennent récupérer leur bien, la jeune femme se retrouve plongée dans une spirale infernale de violence.

Composée de six épisodes, « 6ixtynin9 : la série » est une comédie noire qui vaut surtout pour sa galerie de personnages loufoques. L’actrice et mannequin Davika Hoorne prête son charme à la jeune Toom, une femme timide et calme. Face à elle, des mafieux, trafiquants, dealers, et autres truqueurs de paris, qui offrent une belle brochette de losers et de bras cassés. Et le tout de conclure en une boucherie généralisée.

Malgré les cadavres et les événements qui s’enchaînent, l’ensemble est d’un rythme plutôt lent, et présente parfois quelques longueurs. On s’attache néanmoins facilement au personnage de Toom, qui voit son quotidien basculer, tout en gardant la maîtrise des choses. Les amateurs de comédie noire frôlant parfois l’absurde, y trouveront facilement leur compte.

« 6ixtynin9 : la série« , réalisée par Pen-ek Ratanaruang. Disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 + 25 =