Babylon Berlin : la série événement arrive en août !

Lorsque l’on évoque la série allemande Babylon Berlin, les chiffres parlent d’eux-mêmes : 6 mois de tournage, des milliers de figurants, des centaines de décors, 16 épisodes répartis sur deux saisons, et un budget pharaonique de 40 millions de dollars, faisant de Babylon Berlin la série en langue non-anglaise la plus chère jamais tournée. Et le résultat est à la hauteur des moyens engagés, tout simplement époustouflant !

Par chance, l’Histoire allemande est une source inépuisable pour les scénaristes. Après la Guerre froide avec Deutschland 83 (et bientôt Deutschland 86), ou l’après-guerre avec Berlin 56 et Berlin 59, Babylon Berlin nous transporte entre les deux guerres, dans le Berlin de 1929. La République de Weimar offre alors quelque chose de fascinant, et tout dans sa capitale s’entrechoque. Certains n’ont pas digéré la défaite de 1918 et ne rêvent que de revanche. D’autres, au contraire, vivent dans l’insouciance la plus totale, en se laissant porter par le souffle de liberté qui enchante les cabarets des nuits berlinoises. Tous ignorent encore que la crise de 1929 bientôt va s’abattre sur l’Allemagne, emportant tous les idéaux sur son passage, et ouvrant la porte d’un avenir très sombre.

Babylon Berlin
Ambiance Cabaret garantie dans Babylon Berlin.

C’est dans ce contexte que l’inspecteur Gereon Rath, venu de Cologne, débarque dans la capitale allemande. Traumatisé par la Grande Guerre, il soigne (et cache) ses souffrances par les drogues. Ce qui aujourd’hui serait qualifié de syndrôme post-traumatique risque en effet de lui coûter son poste dans la police. A ses côtés, la jeune Charlotte Ritter a elle aussi ses secrets. Tentant de subvenir aux besoins de sa famille dans les bas-fonds d’un immeuble insalubre berlinois, elle assiste la police dans ses petites taches le jour, et se transforme en prostituée dès la nuit tombée. Enfin, le commissaire Bruno Volter, lui, est un ripoux à la facette inquiétante, et qui doit gérer la folie de son épouse. Ces trois personnages centraux de Babylon Berlin se retrouvent alors dans ce fascinant thriller/polar où il est question de mafia russe, d’espionnage, de meurtres et de complots politiques. Le sombre du quotidien côtoie la légèreté des nuits berlinoises. Ses cabarets, ses débauches dans les arrières salles, offrent une vision fascinante de ce qu’était le Berlin des années 20. Pour l’anecdote, une seule scène de danse aura nécessité 4 jours de tournage, et le résultat est tout simplement magistral à l’écran.

En mêlant subtilement la petite et la grande histoire, le réalisateur Tom Tywker maîtrise parfaitement son sujet, et offre au spectateur un résultat de toute beauté. Un suspense qui sait garder le spectateur en haleine du début à la fin, et des personnages ambigus mais attachants. Car en dehors de la réalisation dans son ensemble, des décors somptueux, et d’un scénario passionnant, l’autre force de Babylon Berlin tient dans son casting impeccable. Si pour beaucoup les visages des principaux protagonistes leur seront parfaitement inconnus, le cinéphile germanophile sera lui, en terrain connu. Volker Bruch (l’inspecteur Gereon Rath) était à l’affiche de The Reader, Les femmes de l’Ombre ou très récemment de HHhH. Liv Lisa Fries (Charlotte Ritter) illumine la série de son charme et de son talent. La prometteuse actrice a été vue (entre autres) dans l’excellent Boy 7 ou encore dans la série américaine Counterpart. Enfin, le vétéran Peter Kurth (le commissaire Bruno Volter) est un habitué du petit écran allemand, et à l’affiche l’année dernière de l’excellent Zwischen den Jahren. Tous trois (et le reste du cast) délivrent une prestation formidable dans Babylon Berlin.

Diffusée à l’automne dernier en Allemagne sur la chaîne payante Sky, Babylon Berlin a remporté un succès immédiat auprès du public et des critiques. Multi-récompensée lors des « Emmy Awards » allemands, la série a encore raflé la mise début juillet au festival de TV de Shanghaï, et sera largement favorite pour les récompenses « Rose d’Or » (Allemagne) en septembre prochain. En France, après avoir racheté les droits auprès du groupe AB, c’est finalement Canal+ qui diffusera la série à partir du lundi 27 août prochain. On aurait presque envie de dire dommage. Babylon Berlin est tellement enthousiasmante que l’on aurait souhaité voir un plus grand nombre de téléspectateurs la découvrir !

Et pour les plus chanceux et enthousiastes comme nous, sachez qu’une saison 3 a d’ores et déjà été commandée, avec un début de tournage prévu dès cet automne.

Credit photos (c) X filme.

5 pensées sur “Babylon Berlin : la série événement arrive en août !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 15 =