Le Crime du Carmel Country Club : un Cold case mystérieux et passionnant

Avec Le Crime du Carmel Country Club, Netflix nous transporte en Argentine pour une mini-série documentaire consacré au meurtre d’une femme, irrésolu à ce jour, et qui continue de passionner tout le pays.

Nous sommes en 2002, et dans la soirée du 27 octobre, Maria Marta Garcia Belsunce est retrouvée morte à son domicile. Après avoir passée l’après-midi chez sa soeur et son beau-frère en compagnie de son mari Carlos, elle rentre pour son rendez-vous de 19h avec sa kinésithérapeute. Quelques minutes plus tard, son époux la retrouve inanimée dans la salle de bain, le corps maculé de sang. A partir de là, ce qui paraît être un banal accident domestique, où la femme aurait glissé dans la baignoire, va prendre une toute autre tournure.

Les faits se déroulent dans une résidence ultra sécurisée de la banlieue de Buenos Aires, que certains appellent les « ghettos pour riches ». Vigiles à l’entrée, caméras de surveillance, il faut montrer patte blanche pour y accéder. Tous les protagonistes de l’affaire y résident, et à priori, le(s) tueur(s) ne peu(ven)t que se trouver parmi eux. Nous ne dévoilerons rien des circonstances et des nombreux rebondissements qui vont s’enchaîner dans les heures, les jours, et les mois qui suivent le meurtre. Mais avec les conclusions divergentes des deux médecins appelés sur place, le refus de la famille d’appeler la police, le nettoyage de la scène de crime, un élément de preuve jeté dans les toilettes, et l’enterrement précipité dès le lendemain avec un faux certificat de décès, tous les éléments d’une enquête criminelle passionnante sont réunis.

Comme toujours avec les documentaires Netflix, la reconstitution des faits est minutieuse, et parfaitement bien documentée. Tous les protagonistes sont là, 18 ans après les faits: les membres de la famille, le procureur en charge de l’enquête, les journalistes, les avocats, ou encore les témoins et amis de la victime. A base d’images d’archives et d’interviews d’époque et d’aujourd’hui, les quatre épisodes de la série retracent de façon passionnante le mystère qui entoure le meurtre toujours inexpliqué de cette femme appartenant à la haute société argentine.

L’affaire a déchaîné les passions en Argentine, et les amateurs de Cold case mystérieux ne seront pas déçus. Le résultat est aussi énigmatique que captivant. Quelques semaines après les excellents « L’affaire Watts: chronique d’une tuerie familiale » et « Un crime parfait : L’assassinat de Detlev Rohwedder« , Netflix délivre une fois de plus avec brio un documentaire totalement fascinant.

Le Crime du Carmel Country Club, réalisé par Alejandro Hartmann, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 1 =