« Opération : Soulcatcher » : un film d’action polonais sans originalité

La nouveauté du jour sur Netflix nous arrive de Pologne avec « Opération : Soulcatcher« . Un film d’action poussif, qui ne brille pas par son originalité.

Synopsis : Un mercenaire engagé pour récupérer une arme qui transforme les gens en tueurs fous cherche à se venger lorsque son frère se retrouve victime de l’engin.

Un court synopsis qui suffit à résumer le scénario de ce film réalisé par Daniel Markowicz. Prenez un ancien soldat des forces spéciales, une équipe composée de gros bras, d’un pilote, d’un sniper (féminin), et envoyez le tout dans une usine remplie de méchants tout vilains. Résultat, ça défouraille à tout va pendant plus d’une heure. Et en ajoutant une touche de traîtrise supposée créer un pseudo rebondissement, vous obtenez un film d’action aux airs de mille fois déjà-vu.

Dès les premières minutes, le film peine à captiver, et la suite est malheureusement du même acabit. Un scénario minimaliste qui mise tout sur des scènes d’action plus ou moins bien exécutées, et le résultat est, sans surprise, décevant. On ira pas jusqu’à parler de nanar, mais on n’en est pas très loin.

Côté casting, « Opération : Soulcatcher » repose sur des visages polonais déjà bien connus. Piotr Witkowski, Jacek Koman (« Dans les bois« , « Le Goût de la haine« ), Jacek Poniedzialek (« Opération Hyacinthe« ), Mariusz Bonaszewski (« Bartkowiak« ), et Michalina Olszanska (« L’Ombre de Staline« ).

En résumé : après de nombreuses productions polonaises de qualité estampillées Netflix, celle-ci s’avère décevante, et n’est à réserver qu’aux amateurs de films d’action peu exigeants sur le contenu proposé.

« Opération : Soulcatcher« , disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 − 19 =