Our Ladies : un coming of age féminin, déjanté et touchant

Netflix vient d’ajouter à son catalogue la comédie dramatique écossaise « Our Ladies« , co-écrite et réalisée par Michael Caton-Jones, où un groupe de lycéennes se lâche le temps d’une journée à Edimbourg.

Ecosse, milieu des années 90. Elles ne sont pas encore majeures, et vont au lycée catholique de leur petite ville des Highlands. Mais côté religion, il y a bien longtemps qu’elles ne croient plus en Dieu et qu’elles multiplient les péchés ! Le groupe d’adolescentes ne pense qu’à une chose : le sexe. Alors lorsque la chorale à laquelle elles appartiennent se rend à Edimbourg pour un concours de chant, l’occasion est trop belle pour la laisser passer : le temps d’une journée, les filles vont profiter des plaisirs interdits que leur quotidien ne leur offre pas.

La bande-annonce annonçait la couleur, et le résultat est à la hauteur. Nous sommes là en présence d’un coming of age féminin, principalement basé sur le sexe, mais pas que. Précisons tout de suite qu’il n’y a aucune nudité ni quasiment aucune relation sexuelle de tout le film. Il demeure le fil conducteur de l’histoire à travers l’obsession que les hormones suscitent à cet âge. En revanche, les dialogues sont crus, sans images ou métaphores, soyez prévenus ! Et comme souvent en pareil cas, derrière la comédie déjantée se cache quelque chose de plus sérieux. La voix-off en ouverture nous le rappelle : nous sommes en 1996, bien avant que les réseaux sociaux et les téléphones portables ne viennent révolutionner (entre autres) les rencontres entre individus. En ce temps là, l’amour et/ou le sexe se trouvaient dans la « vraie » vie, celle des bars, des clubs ou de la rue. Plus encore lorsque, comme ici, on vit loin de la « grande ville ». Il y a là un désenchantement face à l’avenir qui devient prétexte à la journée de débauche que les six copines vont passer.

« Our Ladies » rappelle par certains aspects le magnifique « Sing Street » de John Carney, ou la pépite irlandaise « Derry Girls« . Il est question d’amour, d’amitié, de doutes, et le tout avec un côté « Girl Power » clairement affiché. Ici, tous les personnages masculins sont des losers, et les filles sont aux commandes ! C’est drôle, c’est touchant, et porté par un casting remarquable. Tallulah Greive, Abigail Lawrie, Sally Messham, Rona Morison, Marli Siu, et Eve Austin délivrent une performance à l’image du résultat: tout simplement remarquable !

« Our Ladies« , disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 23 =