Si tu savais : romance adolescente intimiste et pleine de charme

Parmi les nombreuses nouveautés de la semaine sur Netflix, Si tu savais (The Half of It pour le titre original) vient compléter la liste déjà longue des comédies romantiques adolescentes produites par le géant du streaming. Mais contrairement à ce qui est communément présenté dans le genre, le film écrit et réalisé par Alice Wu explore les sentiments amoureux d’un trio adolescent, avec délicatesse et de façon très intimiste.

Dans une bourgade rurale conservatrice, la jeune Ellie (Leah Lewis) n’est pas spécialement à l’aise. Elève modèle, solitaire et discrète, elle rase les murs du lycée pour éviter railleries et moqueries dans les couloirs, et rédige les dissertations de ses petits camarades. Ses talents d’écriture font venir à elle, Paul (Daniel Diemer), un ado maladroit avec les mots, qui souhaite écrire une lettre d’amour à Aster (Alexxis Lemire), la belle et populaire fille du lycée. A contre coeur et moyennant paiement, la jeune fille finit par accepter, mais l’aventure va prendre une tournure inattendue pour elle. Tout en développant son amitié avec le jeune homme, Ellie va aussi se découvrir des sentiments envers Aster.

Dans cette relation épistolaire entre les deux jeunes filles (où Ellie se fait passer pour Paul), repose tout le charme de Si tu savais. Loin des romcoms classiques, il est ici question d’amour avec un grand A, au sens presque philosophique. Qu’est-ce que l’amour ? pourrait alors en être le sous-titre. Les échanges, principalement en voix off, révèlent tous les doutes et les interrogations que l’on peut nourrir à cet âge. D’un rythme très lent, le film se concentre exclusivement sur le trio d’ados, oubliant les clichés classiques de la rivale amoureuse, ou de la « bitch » incontournable des couloirs de lycée. Et puisque le film d’Alice Wu n’a rien d’une romcom comme les autres, c’est au final l’histoire d’amitié entre Ellie et Paul qui finit par prendre le dessus sur la romance lesbienne.

L’autre grande force de Si tu savais se trouve dans le trio principal de jeunes acteurs, à commencer par Leah Lewis. La fragilité apparente de son personnage laisse transparaître une force intérieure que l’actrice restitue de façon remarquable. Et l’alchimie à la fois platonique et romantique qui se dégage de la relation entre les trois est réellement palpable, et finit d’achever avec brio, cette belle histoire adolescente.

En résumé, Si tu savais est aux antipodes des romcoms adolescentes généralement proposées par Netflix. Ici pas de fun (ou très peu), ni d’exubérance à outrance. On est très loin des comédies à succès comme The Kissing Booth ou A tous les garçons que j’ai aimés. Certains trouveront même le terme romcom inapproprié tant le film d’Alice Wu se situe à un tout autre niveau.

Si tu savais, disponible sur Netflix depuis le 1er mai.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 30 =