The Colour Room : un biopic feel good avec Phoebe Dynevor et Matthew Goode

« The Colour Room » retrace les débuts de l’artiste céramiste Clarice Cliff dans l’Angleterre des années 20. Un biopic haut en couleur, magnifiquement porté par Phoebe Dynevor et Matthew Goode.

De la jeune autodidacte passionnée à l’artiste de renommée mondiale, le parcours de Clarice Cliff débute dans les années 20 dans le nord de l’Angleterre. Passant d’usine en d’usine malgré l’insécurité financière que cela engendre, Clarice est convaincue de son talent. Son entrée chez Wilkinson’s est très vite remarquée par le patron Colley Shorter (Matthew Goode), qui tombe sous le charme et le talent de la jeune artiste. Il croit en la fougue créatrice de Clarice (Phoebe Dynevor) qui va révolutionner le monde de la céramique avec sa série intitulée « bizarre », désormais mondialement connue.

Nul besoin d’être passionné d’art ou de céramique pour apprécier « The Colour Room« . Ici tout repose sur le personnage principal, une jeune femme au caractère bien trempé. Son enthousiasme est d’emblée communicatif, et donne un air de feel good movie au film réalisé par Claire McCarthy. Convaincue de son talent, elle bouscule non seulement les codes du métier mais également ceux d’une société de l’époque, forcément masculine. Dans les décors industriels, pluvieux et enfumés d’une Angleterre des années 20, le renouveau apporté par la couleur et les formes géométriques de ses créations, s’harmonise avec les débuts d’une romance amoureuse. Car oui, dès le premier regard échangé entre Clarisse et Colley, on devine qu’il y aura plus qu’une histoire de poterie ‘art déco’ entre des deux.

Après le carton mondial de « La Chronique des Bridgerton » où elle campait la jeune Daphne, Phoebe Dynevor signe ici son premier grand rôle au cinéma. Et la jeune anglaise confirme tout son talent dans les habits de Clarisse Cliff. A ses côtés, Matthew Goode (A Discovery of Witches), Darci Shaw (Judy), David Morrissey (Britannia), Kerry Fox et Luke Norris complètent un casting de toute beauté.

Si certains trouveront peut-être le côté enjoué du film un peu trop en décalage avec l’époque et le lieu, c’est probablement le seul défaut que l’on peut y trouver. Parfaitement bien rythmé et réalisé, « The Colour Room » prouve une fois de plus toute la qualité des productions originales Sky (Das Boot, A Discovery of Witches, Domina, etc…).

« The Colour Room« , disponible sur Sky Cinema (selon les pays éligibles).

Credit photos (c) Sky UK Ltd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =