Les Leçons Persanes : des mots pour sauver sa peau

Présenté l’année dernière à la Berlinale, « Les Leçons Persanes » arrive ce mercredi dans nos salles. Un récit dramatique au suspense haletant, porté par un duo exceptionnel d’acteurs.

Nous sommes en 1942 quelque part entre la France et l’Allemagne. Gilles, un jeune juif belge est en route vers un camp lorsque le camion qui le transporte, lui et ses camarades d’infortune, stoppe en pleine forêt. Tous sont exécutés, sauf lui. Son salut, il le doit à un mensonge : celui de prétendre être persan et non pas juif. Par chance, le capitaine du camp de transit voisin a une lubie. Apprendre le farsi pour partir après la guerre ouvrir un restaurant à Téhéran. Gilles, qui ne connait évidemment rien à cette langue, va alors chaque soir, inventer des mots, les retenir, et les apprendre au capitaine Koch le lendemain. Le stratagème semble fonctionner, mais les doutes et les jalousies chez les officiers et les prisonniers vont rapidement faire se rapprocher le danger.

Adapté d’une nouvelle allemande Erfindung einer Sprache (L’invention d’une langue) de Wolfgang Kohlhaase, « Les Leçons Persanes » captive d’un bout à l’autre de son récit. La reconstitution est particulièrement soignée, et magnifiée par une photographie de toute beauté. La tension dramatique couplée à un suspense haletant plongent le spectateur au coeur de ce stratagème de survie improvisé. Et si l’ensemble est une réussite sur toute la ligne, on le doit en partie au duo phare du film. L’Argentin Nahuel Pérez Biscayart (120 Battements par minute) est sidérant de justesse dans la peau de Gilles. Et Lars Eidinger (Babylon Berlin) est tout simplement phénoménal dans celle du nazi Koch. A leur côté on retrouve également Jonas Nay (Deutschland 83/86/89) et Leonie Benesch (Babylon Berlin).

Réalisé par Vadim Perelman, « Les Leçons Persanes » est incontestablement LE film à ne pas louper en salle cette semaine. Un récit captivant et émouvant au coeur des horreurs de la guerre.

« Les leçons Persanes« , en salle le 19 janvier 2022.

Credit photos (c) Hyype Film / KMBO Films.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 1 =